Les régimes de neutre et les schémas des liaisons à la terre pdf

Depuisil est en charge de la prescription dans le domaine de la distribution BT de puissance. Ils ont chacun des avantages et des inconvénients et c'est l'expression du besoin qui doit guider le choix, hors 6.

Par sont : ailleurs, les systèmes de contrôle-commande des bâtiments c la mise au neutre -TN- ; -GTB- et de gestion de la distribution d'énergie électrique -GTE- c le neutre à la terre -TT- ; jouent un rôle de plus en plus important au niveau de la gestion et c le neutre isolé ou impédant -IT.

Ils sont considérés comme équivalents Il faut rappeler que les considérations de continuité de service sur le plan de la sécurité des personnes contre les contacts garder un réseau sain en distribution publique en déconnectant indirects.

Le risque est d'autant plus important que le courant de défaut est Une mesure complémentaire contre les contacts directs consiste à élevé. Il est également fonction du degré du risque incendie ou utiliser des Dispositifs Différentiels Résiduels DDR instantanés à explosion, des locaux.

Régime autoritaire pdf

Contacts direct et indirect Avant de commencer l'étude des SLT, il est utile de faire un rappel c Contact indirect sur l'électrisation par contacts direct et indirect. Id Uc Dans le cas où le risque est très important, la solution triviale consiste à distribuer l'électricité sous une tension non dangereuse, c'est-à-dire inférieure à la tension de sécurité.

C'est l'emploi de la Fig. Elle se fait par le conducteur de Chauffage protection PE qui relie les masses des matériels électriques pour l'ensemble d'un bâtiment, éventuellement complété de liaisons équipotentielles supplémentaires cf. La façon de supprimer le risque dépend alors du SLT.

Id cf. NF Ctableaux 41 A et 48 A. TN ou TT. Les conditions les plus défavorables pour les DPCC If Id le plus faible sont obtenues dans le cas où les deux 3 défauts se produisent sur des départs ayant les mêmes 2 caractéristiques sections-longueurs cf. R a selon le tableau de la figure Comme en SLT TN, la protection par DPCC n'est valable que A noter que les temps prescrits par la norme permettent une pour des longueurs maxi de câbles : sélectivité chronométrique horizontale pour privilégier la - neutre distribué : continuité de service sur certains départs.

SLT, par un Contrôleur Permanent d'Isolement surveillant le Vis-à-vis de la disponibilité de l'énergie électrique, il convient donc récepteur hors tension. En présence d'un défaut, le démarrage est d'étudier chaque SLT.

Pour conserver tout l'avantage du SLT IT qui est de ne pas Nota : interrompre la distribution électrique dès le premier défaut, il faut Si pour des impératifs de continuité de service l'installation éviter le deuxième défaut qui présente alors les mêmes risques comporte un groupe électrogène ou une ASI -Alimentation Sans importants que le SLT TN. Pour ce faire, il faut supprimer ce Interruption- onduleurlors du passage sur la source de premier défaut avant qu'un deuxième ne survienne.

En effet, le courant de foudre provoquerait une montée en Elle peut atteindre 10 kV crête. Vérifier l'adéquation avec le temps de coupure maximal spécifié impose donc une c Avec disjoncteur validation individuelle des calibres prévus pour chaque protection. Le déclenchement du disjoncteur se fait dans un seuil S'il n'y a pas adéquation il faut, soit diminuer l'impédance de la déterminé par le type de déclencheur cf. L'emploi de DDR présente l'avantage de rendre inutile la vérification de l'impédance de boucle, avantage particulièrement In gG A Imin.

Il faut employer des DDR associés à des disjoncteurs cf.

La mise hors tension automatique n'est donc pas obligatoire : c'est l'avantage Localisation de Défaut -DLD. Une maintenance prédictive, basée sur le suivi enregistrement des variations des impédances d'isolement de chaque circuit, est Pour conserver cet avantage, les normes préconisent également possible. Mesure Les CPI ont donc comme fonction de surveiller la valeur de cette résistance. Générateur de En général, ils fonctionnent sur le principe d'une injection, entre a courant BF le réseau et la terre, d'un courant, alternatif ou continu, dont ils mesurent la valeur cf.

L'injection d'un courant continu permet de connaître en PE permanence la résistance d'isolement du réseau. Si celle-ci passe en dessous d'un seuil préétabli, le CPI signale le défaut. Leur technique autorise en plus la recherche du premier défaut sans ouverture des circuits et sans la Générateur gêne due aux départs fortement capacitifs.

Cavidades clase 1 odontopediatria

Le générateur peut être le CPI. Le neutre du transformateur est relié à la terre, et les masses des équipements des utilisateurs disposent de leur propre raccordement à la terre. On calcule dans un premier temps le courant de défaut du circuit, en prenant en compte la résistance équivalente du circuit, de façon à pouvoir déterminer la tension de contact de la masse du récepteur 2.

La tension de défaut ou tension de contact correspond à la tension entre la masse et la terre. La tension de contact est donc dangereuse même en milieu sec.

Il est nécessaire de mettre en place un dispositif de protection contre les contacts indirects Dispositif Différentiel Résiduel. C'est l'intensité traversant le corps humain et la durée de l'électrisation qui représente un danger.

L'intensité dépend de la tension de contact et de la résistance du corps humain milieu sec, humide Un courant de mA traversant une personne pendant 1 seconde est fatal pour un être humain. Les trois phases et surtout le neutre ne sont pas reliés à la terre, contrairement aux autres schémas. Les masses utilisateur sont interconnectées normalement et reliées à la terre.

Si le premier défaut n'est pas rapidement traité, un second défaut peut apparaitre et s'avérer dangereux, voire mortel. C'est pourquoi on conserve les disjoncteurs.

Schéma de liaison à la terre

En effet, lorsque le deuxième défaut apparaît, cela entraîne un court-circuit entre 2 phases et donc, dans le pire des cas, un seul des 2 disjoncteurs correspondant aux départs en défaut se déclenche. Dans ce dernier cas, on se retrouve donc à la situation d'un seul défaut mais avec une productivité diminuée car il faut résoudre impérativement la panne avant de ré enclencher le disjoncteur ou les disjoncteurs si ce sont les 2 qui se sont déclenchés. Afin d'éviter ce cas de figure il est donc nécessaire d'utiliser un contrôleur permanent d'isolement CPI pour signaler un premier défaut.

Ce contrôleur doit signaler le défaut à une équipe de maintenance qui doit partir à sa recherche. Les normes de sécurité imposent donc la disponibilité permanente d'un personnel de maintenance qualifié sur le site. C'est pourquoi il est fortement conseillé d'interconnecter ensemble toutes les terres d'un même réseau IT et que, quel que soit le régime de neutre, toute installation ne doit comporter qu'une seule terre.

L'utilisation de matériel électrique avec des courants de fuite importants capacités parasites entre phase et châssisou en grand nombre va augmenter le courant dans le CPI, au point de présenter des risques d'incendie. Du fait du caractère flottant du neutre, des perturbations BF de mode commun peuvent être à l'origine de ces surtensions. La localisation d'un défaut est difficile, voire pratiquement impossible dans le cas d'un second défaut sur une même phase.

Pour protéger l'installation contre les surtensions la foudre par exemple du côté haute-tension, la norme NF C oblige à placer un limiteur de surtension entre le point neutre du transformateur et la terre non représenté sur le schéma. Toutes ces contraintes expliquent que ce schéma est déconseillé, voire impossible dans les installations domestiques par exemple.

Le conducteur neutre est considéré par la NF C de comme un conducteur actif. Le sectionnement de tous les conducteurs actifs est obligatoire pour la séparation et l'isolement des circuits, en cas d'intervention par exemple.

En Schéma IT, il n'est pas conseillé de distribuer le neutre. Cependant il doit être surveillé si sa section est inférieure à celle des conducteurs de phases.