Rbrides.com russia volley

Car pendant qu'ils sommeillent après un match digne de ce nom, le webmestre continue de veiller pour leur servir à l'aube quelques lignes toutes chaudes sur leurs prouesses de la veille. Et il y en eut en ce beau lundi 25 mars car nos adversaires, très présents sur toutes les composantes du jeu, nous ont donné du fil à retordre et ont poussé les scores bien au-delà de leur limite habituelle.

Avec un fair-play qu'il conviendra de souligner lors des suffrages pour la Coupe de la convivialité!!! Un beau jeu dans un noble esprit, voilà qui résume bien l'attitude de Nîmes VB1!

Encore une sacrée soirée de contraste Contraste entre le froid sibérien extérieur et les patates bien chaudes des nouvelles recrues du VAC. Contraste entre la léthargie chronique du Bob Marley blanc et l'hyperactivité de notre Yannick. Contraste entre la flasquitude de Berthe même si elle dit que ses pectoraux restent fermes et la rigidité de notre Sandrine au bloc. Le match fut donc à l'image de ces oppositions : tout pour le VAC dans la première manche et tout pour Générac dans les trois suivantes Habemus papaowwwwwwwwwwwwwww!!!

Nous le savions depuis longtemps et cette soirée ne fut qu'une confirmation Quant à la troupe, elle était quelque peu décimée : la famille Demunck au complet avait déclaré forfait ; il faut dire que quand Berthe porte encore les babouches à 20h00, c'est de mauvaise augure. Dame Ysa sortait à peine d'une mauvaise grippe Stéphania répondait aux abonnés absents et Jules devait se pâmer devant la richesse artistique de certains logos.

Quant aux rares présents, ils affichaient une fatigue consternante ou dégageaient de suspectes effluves. Tant et si bien qu'on se demande encore comment Générac a pu remporter une manche La deuxième partie du championnat s'avère laborieuse Il y a des soirs comme ça où nos généracois sont relâchés, décomplexés, désinhibés et abordent ainsi la rencontre sereinement.

Il y avait pourtant du répondant chez nos adversaires de "Sport et Foi". Mais vigilance et fondamentaux ont constitué un terreau favorable à une victoire sans faille. Et "Little Marcel" a fait le reste en catapultant des pruneaux bien mûrs sur les lignes d'en face. Quelle belle équipe de Clarensac que l'on voit grandir de match en match!!! Après un premier set sans difficulté majeure, la seconde manche est venue semer le doute dans nos rangs.

Services bâclés, réceptions imprécises, passes aléatoires et mésententes ont fait le lit de la rebellion d'en face. Mais une manche ratée a parfois des vertus pédagogiques. C'est ainsi que les aînés généracois s'appliquèrent à renouer avec les fondamentaux et développèrent un volley fluide et efficace.

Une petite collation permit de confirmer que le fair-play et la sympathie sont les mamelles de cette jeune formation. Grosse frayeur dans les rangs généracois car le score aurait pu tourner au vinaigre Le ton décousu de la première manche, remportée on ne sait comment par les locaux, nous mit la puce à l'oreille.

Le deuxième set, guère mieux négocié, ne nous rassura point malgré notre avance confortable au score. En l'absence de la Sainte-Patronne, c'est dame Yza qui avait été mandatée pour coacher la troupe Du coup, la base arrière disposait d'un peu de temps pour analyser la situation.

C'est ainsi que Stéfania et Kitoff pointèrent d'un doigt accusateur le responsable de tous ces maux : les ongles de Laule, mal manucurés et conférant aux passes des trajectoires hasardeuses. Des ongles d'outre-tombe, ce qui n'est pas surprenant en soi lorsqu'on connait son métier.

Ensuite, les nombreux contres de nos adversaires nous envoyèrent au tapis dans la troisième manche. Mais en l'honneur de nos 2 spectateurs un record depuis le début de saisonGénérac sut éviter de justesse un set décisif en maintenant un faible écart dans le 4ème set. Une victoire qui permit d'affirmer que Sandrine n'est plus notre "gato negro". Rendez-vous après la trève hivernale pour confirmer notre beau parcours!!!! Un match dans la grande ville, c'est toujours impressionnant pour une équipe campagnarde.

On pense que le nombre d'habitants leur permet de faire une sélection pointue. La crainte est confirmée dès notre arrivée : ils sont grands, nombreux et jeunes Dans un tel contexte, les ainés de Générac savent qu'il ne faut pas les observer ni croiser leurs regards.

La suite réside dans un superbe coaching et un mental décomplexé. Et féloches aux nîmois pour leur sympathie!!! Puis notre Chef-Pommes a rincé le gosier de ses partenaires assoiffés pour fêter son entrée dans la dernière moitié d'une décennie. Il a également été remercié pour la qualité de ses pink-ladies qui ont fait le bonheur des téléthoniens de Force B! A bientôt pour la suite de la Coupe!! Il est des soirs comme ce nu skin pour perdre du ventre femme où on a beau faire, mais quand ça veut pas eh ben ça veut pas.

A part un premier set sur le mode diesel que je préfère ne pas commenter, le reste de la partie a été plutôt agréable, a peu près équilibré, avec de beaux échanges, et le score très serré en atteste, Et voilà un Classico de plus.

Générac 1 reçoit un de ses plus anciens adversaires et non moins amis Redessan. Revenons sur la soirée. Bon nombre de points ont été conclus après que chacun ait pu apporter sa contribution au terme de longs échanges. Et une excellente communication a permis une fluidité dans la variété des combinaisons. Ne soyons pas modestes. Après une première manche satisfaisante mais concédéeGénérac mène une lutte acharnée pour l'emporter Scénario similaire pour la suite : nos adversaires empochent la 3ème manche sur un tendu puis subissent nos assauts dans un 4ème set bouclé par un Le set décisif se conclura sur le faible écart de !

Merci à nos adversaires dont le fair-play a permis de livrer une agréable bataille. Ainsi, on peut dire ce soir que nous avons gagné derechef à Capouchiné!!! C'était vraiment une belle rencontre, engagée, virile, intense avec un dénouement qui doit attendre la cinquième manche. Après une entame généracoise proche de la perfection puisl'aléatoire et les incertitudes s'invitent dans les deux sets suivants.

Et comme le VAC a tiré des enseignements du début de rencontre, ils insistent sur nos points faibles en multipliants les services puissants et en visant les trous laissées par notre ligne arrière. Leur stratégie est payante et les scores se neutralisent puis L'efficacité au service complète le tableau. C'est donc tout naturellement que Générac s'impose 25 à 21 et signe une victoire pour son premier déplacement à l'extérieur.

Nous soulignerons l'extraordinaire fair-play du VAC et la générosité de ses sourires. La soirée s'est prolongée au "Nostradamus" où Laule a pu nous faire part de son interprétation toute personnelle au sujet d'une toile exposée dans ce restaurant par un artiste local. De "La fin du monde", elle maigrir vite abdos bas a extrait qu'un vulgaire dindon. Et il ne fallait pas compter sur sa mère pour relever le niveau, trop occupée à décrire à qui voulait l'entendre dans un rayon de 10 mètres ses longues soirées d'hiver avec le Président.

Pour nos aînés généracois dont une partie de l'effectif a été renouvelé cette saison, il s'agissait d'un test-match afin d'évaluer l'état sanitaire des troupes après une longue période d'inactivité. Si le pronostic vital n'est pas encore engagé, force est de constater que l'arthrose gagne du terrain! Hélas, ce ne fut qu'un sursaut Bon, ne tortillons pas du cul pour chier droit, Générac a pris la rouste et nous ne renions pas la suprématie de nos adversaires.

Ns train rides yorkshire, si vous le voulez bien, parlons "esprit", ce mot étrange dont la signification échappe à certains.

Pour ceux qui ignoreraient tout de notre championnat UFOLEP, il s'agit d'une compétition Loisir, c'est à dire détendue, zen, respectueuse, mixte et avec une troisième mi-temps à charge de l'équipe recevante. On n'est pas obligé d'accepter de femmes dans son équipe mais quand même, par souci d'équité, le mélange des genres est toujours bien apprécié. On n'est pas obligé d'arbitrer quand on reçoit mais quand même, par respect pour ceux qui organisent et définissent les règles, une certaine discipline est toujours bienvenue.

On n'est pas obligé de râler sur l'arbitre encore moins quand il est gracieusement prêté par les visiteurs lorsqu'il ne siffle pas une morsure de la ligne des 3 mètres de quelques centimètres On n'est pas obligé non plus de faire croire à son adversaire qu'on lui offre le point lorsque celui-ci l'a remporté légitimement.

Et enfin, on n'est pas obligé d'offrir le verre de l'amitié à l'équipe qui s'est déplacée. Je crois qu'il est de notre devoir de veiller à respecter quelques principes élémentaires si l'on souhaite conserver la qualité et la convivialité qui régissent l'esprit loisir.

Je pense qu'il est de notre responsabilité de signaler les équipes qui s'écartent de cette logique, profitent outrageusement du système et refusent toute concession.

Le potentiel de VINI permettrait pourtant de livrer de biens belles rencontres de volley. Il est dommage que leur état d'esprit empêche toute forme de sympathie. Dommage pour Générac qui termine son excellente saison sur cette note trop amère Un match plutôt mal abordé mais qui se termine par un coup de folie d'une ampleur peu commune! Je ne sais pas si nos généracois avaient encore en tête la facilité du match aller mais ils entamèrent la rencontre sur un ton un peu flamby c'est à la mode!!!

C'est donc légitimement qu'ils se firent coiffés dans le premier set sur un écart de 3 points. Et l'addition aurait pu être alourdie par les deux redoutables contreurs de Clarensac. Persuadés que leur potentiel permettait de nourrir de bien meilleures ambitions, ils abordèrent la suite en relevant les manches euhhhh on avait déjà des t-shirts à manches courtes Par des combinaisons très classiques, ils bouclèrent l'épisode par un net Le troisième set fut comme un décisif pour départager les équipes à égalité.

Une vraie bataille offensive que chaque formation se savait en mesure de remporter. Mais l'expérience donc la sagesse de nos aînés locaux parvint à maintenir tout stress pour conclure sur un très tendu La dernière manche aurait pu être l'avant-dernière. MenésJules marqua un temps-mort stratégique pour mettre un terme à la débandade et corriger les bavardages intempestifs.

La suite fut un Générac majuscule qui empocha 15 points pendant que l'adversaire n'en prit qu'un tout petit. Les deux formations se séparèrent sur un inespéré quelques minutes auparavant.

La troisième mi-temps fut l'occasion d'oublier rapidement les scores autour de quelques denrées bienvenues. Notons que cette jeune équipe de Clarensac est d'un fair-play exemplaire et est animé par un vrai esprit loisir, en témoigne les 3 filles présentes sur le terrain. Ahhhhh Aramon! Nous étions que 5 joueurs et une passeuse ce soir là, ce qui signifie aucun turn-over entre les manches et assure ainsi cohésion et bonne communication. Bon ça, c'est la théorie parce qu'au moment de le décliner de manière opérationnelle, ça matche et smasche jamais comme sur le papier.

Générac était sur la réserve dès l'entame de match donc personne n'osait tomber un rapport pour reprendre de la patate.

Are calorie intake good

Après deux sets remportés sans la moindre conviction, la tchounga refit surface avec tous les travers pervers qu'on lui connaît et sa spirale infernale de points perdus. Et vlan, une manche dans le museau à imputer au mauvais collectif.

Heureusement, dame Ysa était plus pressée que le reste de la formation et surtout très audacieuse dans ses coups bas. C'est ainsi qu'elle nous sortit de son short une "zyvanette" à en mourir Du coup, pour être à la hauteur, chacun entreprit son coup préféré et nos généracois concluèrent la rencontre avec un avantage des grands soirs.

Le bronze du podium se confirme Pris au saut du lit par une formation redessanaise mieux organisée et dynamique, c'est en toute impuissance que nos aînés généracois laissent filer le premier set sur un score de Mais les vertus d'une telle douche froide apportent humilité et lucidité. Générac aborde ainsi la seconde manche en se recentrant sur des fondamentaux et décroche le cocotier par un Regagnée par la confiance, les locaux deviennent plus agressifs et s'autorisent toutes les audaces, débordant souvent leurs adversaires à l'issue de longues phases de jeu.

Ils concluent sur un très logique Bien installés dans une démarche optimiste et déterminée, Générac boucle la rencontre par un sans appel. Mais plus que les scores, nous retiendrons de cette soirée un match comme on les aime, engagé, plaisant et sans concessions dans les deux camps.

Alors merci Redessan!!! La troisième mi-temps ne fut qu'une cerise sur le gâteau avec sa charcutaille et ses nectars de Valréas bien Laule!! Quel match!! Encore et toujours un Brignon - Générac placé sous le signe du duel engagé, entier, puissant, viril! Les deux formations auront consacré les deux heures de la rencontre à courir après le score et les quelques points qui font basculer le sort. Tasman rides nz malmenés dans la quatrième mancheGénérac est allé puiser dans ses derniers retranchements pour terminer et porter les deux équipes sur une égalité parfaite de 2 manches partout.

Nous devons ce sursaut d'orgueil au temps-mort demandé pertinemment par notre vieille doyenne pour mettre un terme à la suprématie indécente de la Gardonnenque. Ensuite, la ligne avant fit le reste, multipliant contres audacieux et patates bien chaudes. Pour cause de gymnase fermant ses portes à 23h00, la manche décisive fut annoncée en 15 petits points, une enveloppe qui ne laisse généralement pas aux aînés généracois le temps d'atteindre leur température nominale.

Heureusement, les quelques jeunes recrues, Lolo et son exploratrice, apportèrent dès le départ les degrés manquants pour s'envoler sans jamais être rattrapés. La quatrième manche se déroula au "cul du Partner" de Thérèse, sous un lampadaire feutré du parking des voâturrrrrrrrrres, pas loin du chemin de caîîllouuuuuuux.

Et c'est donc dans une obscurité complice que s'échangèrent camenberts parfumés et nectars locaux. Brignon, il nous faut une belle!!! Une fois n'est pas coutume puisque nous n'avons pas trouvé ce soir dans la formation de Redessan le peps qui la caractérise habituellement.

Générac a déroulé un jeu fluide et cohérent, nourri de solides fondamentaux mais la conviction restait humble. Comble de malchance, sur un smash plutôt bien négocié par notre Pascalou, une méchante pénétration s'est soldée par une entorse redessannaise dans la troisième manche, hypothèquant grandement ses chances de revenir.

Heureusement, la copieuse troisième mi-temps effaça une partie de la douleur! Sur l'ensemble de la saison, il reste une égalité parfaite en terme de victoires. Il faudra donc une nouvelle rencontre pour départager nos deux formations! Bel effort de réduction des émissions de CO2 pour nos généracois en déplacement au VAC de Nîmes puisqu'il aura fallu pas moins de 5 véhicules pour transporter 7 joueurs! Merci à Doriane l'exploratrice ainsi qu'à Jéjé et Lolo les frères plombiers d'être venus prêtés main forte aux aînés décimés Berthe au ski, Chef-Pomme en stage, Jules en convalescence, Pascal en concert et Laule en manque de motivation.

Merci à cette jeune et sympathique équipe vacoise pour leur bonne humeur et leurs sourires. A la dernière enquête, tout le monde a survécu à votre boisson vert-pâle à base d'extraits de pommes et de kiwis!!!

La soirée s'est ensuite prolongée au Nostradamus autour d'escalopes milanaises ou nouilles au roquefort. Quant à la semaine prochaine, c'est cette fois la grande cité urbaine qui viendra dans notre village Nous retiendrons de cette belle soirée la magistrale figure de style opérée horizontalement par notre ami Pascalou afin de tenter une récupération utopique d'un service adverse piqué.

En effet, alors que presque tout le corpus généracois était concentré sur la réception avec un niveau écarlate de plan vigipiratePascalou tapait la discute avec Kitoff à propos des gaz de schiste.

Evidemment, notre perfide adversaire releva immédiatement cette anomalie stratégique et propulsa derechef le ballon dans ce secteur sans surveillance.

Coque iphone 8 volley Qui alimente le système alors que le 4-coque pour ipod 6-ncbaqf

Et notre Pascalou, pourtant loin, très loin, très très loin de la zone d'impact caressa quand même l'espoir de se transformer en super-héros. Tel Superman, sans sa cape, il plongea les deux bras en avant pour traverser d'un vol spatial majestueux un bon quart de terrain à l'horizontale, prenant le temps de saluer chaque coéquipier qu'il croisait.

Le geste fut splendide et ô combien pédagogique mais hélas, notre Pascalou n'étant point aligné sur la trajectoire, le projectile vint égratigner notre vaillant score. Merci à Jeanne et Lionel venus renforcer notre attaque en ces temps de disette. Et franchement Bruno, pourquoi tu t'es pas garé là? C'est avec un effectif minimum que nos aînés généracois prirent la route de Capouchiné Et qui dit 3 passeuses dit multiplication des situations de smashs.

Et pif paf poum le contrat fut rempli en 3 sets bien construits. Merci à nos sympathiques adversaires qui sont un modèle du genre pour le loisir : beaucoup de féminines, de rotations et de fair-play. Sans compter les petits toasts faits maison en guise d'apéritif. On veut bien y retourner bientôt!!!

Voilà du bon volley, engagé et plaisant! Bon, l'activité de Berthe est toujours circonscrite à une circonférence de 1,50 m mais on ne désespère pas d'accroître sa mobilité Bon, les "neimanettes" n'ont plus l'efficacité d'antan et sont toujours aussi inopportunes dans les moments critiques. P'têt qu'en collant un téléphone portable sur le ballon, notre Bruno serait plus prompt dans les longs setsHeureusement nous avons vu de belles choses : Notre Pascalito y Granadero dela Residencia del Oreo de los Boscos nous a prouvé que l'école taurine pouvait se révéler être une excellente formation complémentaire à celle du volley.

Car ses faenas exécutées en pase de pecho, derechazo ou otras manoletinas ont permis d'éviter avec brio des ballons hors-plaza. Merci à Jeanne d'avoir accepté de compléter l'effectif du 3ème âge, permettant ainsi à nos aînés de ne point abdiquer avant la fin du jeu décisif.

Et merci aussi à nos adversaires de nous avoir permis de livrer un tel combat!!! C'est dans des conditions météorologiques polaires que s'est déroulée cette belle rencontre arctique. Et nos généracois s'étaient parfaitement fondus dans le contexte puisqu'ils évoluaient avec une aisance d'otarie.

Mais les doigts palmés ne favorisant pas le respect des fondamentaux, de nombreux points échappèrent à nos pinnipèdes oui, c'est comme ça qu'on les appelle!!! Et ce n'est pas le faible avantage obtenu par notre sureffectif de femelles qui permit de renverser la vapeur tiens?

Après le match, tout le monde mit les voiles vers la banquise du premier étage sur laquelle Nanouk avait disposé les produits de sa pêche. En se donnant rendez-vous pour la revanche dès la fonte des glaces. A l'instar des nouvelles pompes toutes neuves de notre Chef-Pommes, la formation généracoise fut ce soir d'une brillance toute particulière.

Nous ne pourrons pas en dire autant de sa bouteille d'eau que nous l'appelerio dorénavo Quéscratch porque fracassado por li balloun um poco rebellaïre et que parlerio occitane mejor que toi et que ye te merdio. Merci à Jéjé car comme dirait un journaliste sportif bien connu, il n'avait pas fait le voyage pour rien Merci à Kitoff qui a pu mettre en application ses cours de secouriste en vaporisant une demi bombe d'antimoustiques sur une nuque adverse en détresse.

Nous espérons que depuis le pronostic vital n'est pas engagé Merci à Dame Ysa qui a réussi l'incroyable exploit de ne jamais toucher aucune des grues de chantier lors de ses services en cloche. Merci à la convivialité de cette jeune et belle équipe de Clarensac Et bravo au TomTom du retour qui nous a permis une trajectoire directe sans la visite du parc animalier tout proche voir dernière virée là-bas le 21 mars ! Nous retiendrons de cette belle nuit étoilée le retour d'une certaine cohésion généracoise depuis la réception bien assise jusqu'au smash tonique!

Il faut dire que nos passeuses, attentives, motivées et précises une fois n'est pas coutume ont bien aidé à assurer les percussions. Bon, il reste Berthe qui avait décidé ce soir de ne pas faire plus d'1m50 de déplacement Peu d'obstacles non plus dans l'environnement proche du webmestre qui, tout comme le paquebot échoué de Costa Croisières, aurait mérité qu'on lui pompe les cuves avant le match! Merci à cette sympathique et très fair-play formation d'Aramon et très bon anniversaire à France!!!

Pour ceux qui recevront bientôt cette équipe à domicile, prévoyez large dans la troisième mi-temps car un de leurs élements est capable de bouffer la table et les bancs Il y a des soirs où on regrette parfois d'avoir décliné une invitation pour un match de volley Il y a des soirs où on regrette tout court de jouer au volley Il y a des soirs où ça gave sévère de voir les gens se marrer systématiquement en chiant une balle.

On est certes pas des kadors avec une tête comme un melon mais un minimum de tenue ne serait parfois pas un luxe. A méditer pour la prochaine fois! Un exemple de rencontres qui se suivent et ne se ressemblent pas Nous savions dès le départ que le challenge serait complexe à relever tant les premiers échanges nous ont troué en toute impuissance. Au chapitre des satisfactions, nous noterons que le score le plus bas fut celui de ejemplos de regimen totalitario Gardonnenque dans une troisième manche remportée par un Générac piqué à vif.

De mauvaises langues affirment qu'il pourrait s'agit d'un cadeau de notre adversaire pour prolonger ce match plaisant Mais nous avons maintenant une explication éthylo. Et puis, notre Jules va être content de nous puisque notre résultat, pleinement aligné sur nos résolutionsconfirme la volonté d'un maintien en poule B!! Pour ce dernier match de l'annéenous avions promis un commentaire qui collait à l'actualité. Et nous ne pouvions passer à côté du scandale des prothèses mammaires par respect et ride universal orlando closing Berthe qui en portait au moins deux de chaque côté.

Toute l'équipe généracoise était préoccupée par cet incident, surtout Pascal qui par un plongeon bien horizontal dans la seconde manche a tenu à nous refaire le bruit d'un implant qui explose. Et que dire de Bruno qui nous a réalisé plusieurs "neimannettes", figures complexes qui permettent de donner l'illusion que le ballon est en silicone. Quant à Lolo qui évoluait au filet à grands coups de smashs destructeurs, il avait décidé de matraquer une prothèse adverse avant d'aller se coucher, confirmant ainsi le célèbre adage "Une PIP et au lit" Après avoir confirmé sa grande forme 6 victoire en 6 matchsGénérac et la sympathique formation adverse de Brignon se retrouvèrent autour d'un buffet campagnard fort apprécié.

Notre équipe de 7 compéres arriva à l'heure à St Césaire mais les mains dans les poches, ce qui signifie échauffement avec un ballon gracieusement prêté par l'équipe adverse.

Mise en condition tranquilou! Sauf pour Pascal qui subit les abus du week-end donc une caisse de résonnance à la place de la tête. Le match débute avec comme consigne : Jean-Luc nous attend au Nostradamus.

Voilà la carotte pour faire avancer cette équipe! Vite vite car le gymnase ferme! Douche rapide et petite collation avec Nimes.

Aprés l'effort, le réconfort : un bon magret, ça c'est du sport! Et à Générac, on n'a pas peur : rentrée 1h30 du mat nickel pour un lundi! Nos anciens savent par expérience qu'il vaut mieux engranger quelques points avant les fêtes. Aussi, nos aînés généracois poursuivent leur progression tout en soignant le goal-average. Nous noterons l'excellente prestation de Pascal au service qui a débranché le mode "coup-par-coup" au profit de l'option "rafale".

A l'heure où l'avion éponyme rencontre quelques difficultés pour trouver acquéreur, notre Pascalou sera certainement très sollicité lorsque débutera le mercato. Nous remarquerons et ce dès le deuxième échange que B.

La troisième mi-temps fut aussi décontractée que la rencontre surtout pour Amel, une des jeunes adversaires!!! Nous sommes toujours d'accord pour te transmettre la composition de notre potion magique Match qui respirait la fraicheur Même notre Berthe s'est rappelée de Après les multiples sens interdits dans le village de Redessan qui nous éloignaient chaque fois plus du gymnase, nous parvînmes tout de même dans l'antre sportive récemment rénovée.

C'est donc dans un décor flambant neuf que démarrèrent les hostilités. A l'issue d'un premier set extrêmement disputé, Générac l'emportait par un très faible écart. Une deuxième manche davantage respectueuse des fondamentaux permettait à nos amis généracois de confirmer leur position. C'est alors que le grand Marc redynamisa ses troupes par des formules magiques dont seul il a le secret.

Galvanisée par son évangile, sa formation ne fit qu'une bouchée des amateurs de Générac. Blessée dans sa chair, l'équipe généracoise et ses grands stratèges pensèrent qu'il vallait mieux en découdre dans le quatrième set plutôt qu'attendre une manche décisive au sort aléatoire. Emmenés par Berthe, les racanels mirent un point d'honneur à remplir leur mission et clore toute discussion.

La troisième mi-temps fut agréablement sirupeuse, charcuteuse et fromagère, tous reclus dans une cage annexe afin de ne pas polluer de nos miettes le revêtement tout beau du gymnase relooké. Avant de saluer nos adversaires, rendez-vous fut pris pour une revanche aussi conviviale en A bientôt! Entrée en matière un peu fébrile pour nos aînés généracois qui ont frôlé la correctionnelle lors de cette remise en jambe.

Peu de sport et aucune foi dans leur potentiel résument à peu près la soirée. Sans compter que la saison démarre sans Jules ni Chef-Pommes qui préfèrent jouer aux osselets avec des fragments osseux.

Quant à Kitoff qui avait eu la bonne idée de reprendre le foot hier en plus de son entraînement Téléthon, il répondait aux muscles absents.

Il n'y avait guère que les passeuses qui pour une fois assuraient un max c'est à dire 4 passes sur 10 maximum. A quoi bon puisqu'aucun smasheur n'était motivé. Merci à cette nouvelle équipe Sport et Foi pour sa convivialité et sa patience Monsieur le Maire, il va falloir mettre les disjoncteurs de l'entrée sous clef! Pour ce dernier match de l'année contre des vrais adversaires extérieurs venus d'ailleurs, nous bénéficiâmes du court central.

Et de surcroit dans un gymnase silencieux puisque nos voisines habituelles avaient préféré se prélasser en terrasses. Toutes les conditions étaient donc réunies pour disputer une rencontre d'anthologie. Mais, à l'exception d'un premier set sans déchet, les démons généracois ont vite refait surface pour laisser place à un jeu décadent et aléatoire.

Pas de photo donc à l'arrivée pour départager les équipes qui se retrouvèrent autour d'un p'tit buffet campagnard composé par les deux formations. Et tant que le volet convivialité perdurera, il n'y aura aucune raison de ne pas revenir. Et comme les absents ont toujours tort, Jules a été désigné pour le casting d'avant-rentrée Nos généracois finissent la saison en toute beauté en se livrant corps et âmes dans un match ô combien disputé!

Est-ce la position de 2ème déjà acquise et indépendante de l'issue de cette rencontre qui a décomplexé nos joueurs? Est-ce la qualité de jeu et le fair-play de nos adversaires qui nous a doublement motivé? Est-ce la perspective d'une belle troisième mi-temps merci Jules qui exigeait de créer un déficit calorique préalabe important? On ne le saura jamais et on s'en fout pourvu que le collectif conserve cet esprit!!! Bravo à toutes et tous pour un championnat qui restera exemplaire.

Nous ne sommes plus qu'à une place du grand Générac 1 des années !!! Un ou deux recrutements bien ciblés la saison prochaine et c'est la plus haute marche du podium assurée!!!!

Nous retiendrons aussi de cette soirée que notre Pascalou a des talents cachés de bûcheron. Achetez des arbres entiers et il en fera du p'tit bois pour l'hiver. Car à voir comment il a fracassé le banc des remplaçants en allant chercher une balle loin du court, même les essences les plus dures en frissonnent.

Heureusement la communication est revenue pour conduire les bleus vers une victoire difficile mais qui les a obligé à pratiquer le volley que nous aimons. Revenons sur quelques détails. La 3eme mi-temsp est à prévoir. C'est en effectif réduit que nos généracois se déplacèrent dans la grande ville.

Un effectif réduit et affecté par le comportement d'une Laule qui avait visiblement quelques godets dans le baluchon. Fort heureusement, ses partenaires firent le nécessaire pour compenser les lacunes et dérouler sereinement quelques combinaisons de jeu bien maîtrisées. Merci à nos valeureux adversaires pour leur gentillesse et leur fair-play. Merci à Georges pour ses talents de plomberie et le réglage minutieux du thermostat des douches.

Merci à Laurent-Rackham le Rouge d'avoir bravé ses brûlures de 3ème degré durant trois manches. Merci à Ysa pour sa commande groupée express au Courtepaille de la grande ville. Merci à Emilio pour son exposé sur la fête de la bière. Et soyez plus nombreux pour les 2 derniers matchs! En cette belle soirée printanière thermomètre record dans la journéenos aînés ont prouvé que le retour de la sève n'était pas le privilège de la flore, tant dans la rencontre qu'au cours des débats animés de la troisième mi-temps C'est donc une formation cohérente et regroupée autour de ses fondamentaux qui déroula trois manches sans qu'aucune anomalie fonctionnelle ne vienne ébranler confiance ou détermination.

La charcutaille et les nectars fruités permirent de remercier nos jeunes visiteurs de NVB3 puis d'aborder la sérieuse question de recrutement pour la saison prochaine.

Les profils et critères étant définis et partagés par tous, il ne reste plus qu'à cibler les lieux de prospection idoines. Une fois n'est pas coutume Laule signe le commentaire : Le lundi ne convient pas aus Loisirs 1 et ça se confirme! Nous ne parlerons pas des absents chroniques qui préfèrent ce jour là d'autres activités Présentation des bras cassés du jour : - Vincent en grande fatigue, due à un hiver long et rigoureux passé à dégeler les pommiers - Ysa aux cervicales tendues ou tordues - Laule et Fred au dos cassé - Toff cerné de ses torrides vacances - Berthe arborant une nouvelle coiffure tout comme Pascal qui se la joue Georges Clooney mais bon, si ça lui permet de pas se tromper de gymnase Rien que là, pas besoin de lire la suite, vous avez tout compris!

Les résultats vont donc avec l'état de l'équipe : Générac remporte le 1er set avec beaucoup de mal, puis s'essoufle malgré de grands efforts il faut dire que la moyenne d'âge de nos adversaires est bien plus basse que la notre pour perdre la seconde manche.

Nous finirons par nous faire atomiser 25 à 16 par la fougueuse jeunesse clarensacoise. Et pourtant on relèvera une action assez exceptionnelle : Berthe qui réalise un smash des 3 métres et fait le point.

Mais aussi des blessures aux doigts pour Vincent et Pascal juste au moment où Ysa précisait : "bon on se sort les doigts du c. La 3éme mi-temps fût la bienvenue, surtout pour les estomacs qui grondaient depuis le départ de Générac n'est ce pas Toff, le seul à ne pas savoir que le resto d'après avait été annulé. Merci à Clarensac. S : Si vous voulez connaitre des raccourcis pour rentrer de Langlade, s'adresser à Fred ou Toff.

Spectacle assuré, visite pittoresque au travers des méandres de la campagne locale, animaux sauvages sangliersanimaux domestiques vaches. C'est sûr, pour le prochain rallye touristique, on sera les meilleurs mais qu'en sera t'il de nos prochaines rencontres? Mais que néni!! Résultat : dans la gueule pour commencer le set, et au final. Un petit commentaire sur le match de hier soir sur le site?

Je l'aurais fait mais chez pas comment on fait pour pirater le site! Le défi intra-généracois est à peu-près le seul match de l'année qui attire entre 1 et 5 supporters ; c'est vous dire à quel point il est attendu! Et comme les équipes ont un niveau similaire, la rencontre se joue généralement en 5 manches. Ce soir, nous n'avons pas dérogé à la tradition puisque 3 supporters ont du attendre le set décisif pour voir nos "vieux" l'emporter.

Nous dédierons ce match à notre dame de Haute-Savoie qui en plus de son teint tout hâlé dont nous avons pu apprécié le contraste avec son fessier pâlichon était redescendue de ses montagnes avec une énergie débordante.

Une force que l'intéressée justifiait par une consommation excessive de toutes ces choses en "ette" dont elle raffole Quant à l'anisette, chasse réservée de notre ami Philippe dit l'écureuil, on a ressorti l'avis de recherche qu'on avait à peine décolé des murs du gymnase. Et si on disposait quelques noisettes dans nos vestiaires? Pas vraiment grand chose de rassurant à se mettre sous la dent!!!

Deux premières manches hésitantes et soupe methode minceur gratuit côté généracois avec un score en faveur des visiteurs, grâce au Chef-Pommes qui fut à l'heure à deux reprises pour conclure ces deux sets. Et quand je dis à l'heure, le terme n'est point usurpé puisque l'horloge indiquait 21h25 lorsque Aramon abdiqua 21 à Puis grosse débandade par la suite et petite correction infligée par des locaux bien coachés par Nico il est conseillé de porter les boules Quies à ses côtés!

Et en plus, la route du retour est très longue, ce qui laisse le temps de bien gamberger. Et à l'arrivée, le capital humilité est revenu au taquet. Du coup, on va pouvoir se la péter à nouveau!!!! Les matchs se suivent mais ne se ressemblent pas La semaine dernière, c'était mariage ou union libre pour tout le monde. Ce soir, c'était divorce et rupture. J'espère au moins que vous avez eu le temps de consommer!!! Je viens de passer commande sur le site de la FNAC pour 15 exemplaires du "volley-ball pour les nuls" Heureusement que Jean-Luc a mis tout le Nostradamus à notre service pour la deuxième partie de soirée Du bon, du grand, du beau match!!!

Du match dans lequel t'as l'impression d'avoir tout laissé, ton énergie et tes tripes! Du match que tu quittes avec les muscles érodés et le t-shirt détrempé! Du match à l'issue duquel tu épouserais ou te pacserais avec n'importe lequel de tes coéquipiers tant tu les a aimé dans chaque échange! Mais pour réussir une rencontre comme celle-là, il fallait du répondant et nos adversaires de Bouillargues en avait à revendre. Combien de patates chaudes nous avons catapulté en les croyant fatales Combien de contres nous avons développé en les pensant salvateurs Et combien de sauvetages périlleux nous avons opérés en les qualifiant de définitifs Nous ne saurons jamais pourquoi le petit supplément d'orgeuil était ce soir de notre côté Volley, c'est comme ça qu'on t'aime!!

Malgré un effectif plutôt fébrile sur le papier, les aînés généracois ont su tirer leur épingle du jeu en opposant à la fraîcheur adverse leurs nombreuses années d'expérience. On ne sait pas s'il y avait du bruit dans la cave mais le rez-de-chaussée était plutôt calme.

Pensez-donc, nous étions les seuls sur le central! Double félicitations à BN qui a su résister à l'appel de la neimannette et qui nous a offert une troisième mi-temps digne d'un festin de roi testonien si Monsieur, on fait la liaison. Y'avait même plus de place pour poser les coudes ou son verre tant la table était garnie.

Espérons que pour la semaine prochaine, Jules en aura fini avec sa cheville, Mag avec son proctologue, Fred avec son bilan de compétences, Philippe avec ses apéros et Chef-Pomme avec ses ppt. Et pas de regrets, on planning sportif pour perdre du poids naturellement a gardé un peu de kougloff He bien non surtout pas car les vieux de Générac 1 ont mis à mal, et c'est une première, le théorème d'associativité.

Alors que l'échauffement se déroulait sous les meilleurs hospices, l'entame de match s'avérait catastrophique et le mot est faible. Grace à quelques balbutiements de volley, on perdait le premier set lamentablement évitant malgré tout une déculottée mémorable. L'ego en prenait un coup, le moral pareil remarquez qu'avec le froid qu'il faisait seul le moral risquait de prendre un coup. Le 2eme set commençait comme le premier jusqu'à une double révolte : coaching parfait de l'instit qui nous remettait en selle en cassant la dynamique par un temps mort à point nommé et notre artiste international qui claquait un ballon dans les 3 mètres.

C'était suffisant pour redynamiser les troupes et arracher in extremis le set. La piètre qualité d'un jeu avec des attaques, soit molles soit dans le décor, laissait des traces et Damysa restait sur la touche pour admirer le match d'à côté.

Le néant ressurgissait et après un 11 - 2 le score évoluait à la tôle en préparation. Les carottes sont cuites c'est ce que ce sont surement dits nos adversaires. Nos adversaires finissaient de se désunir et nous laissaient la victoire. Avec un gout bizarre celui d'avoir somme toute perdu. Très agréable soirée ce mercredi à Générac, tout les éléments étaient réunis, du jeu, du suspense, une bonne ambiance, du pâté, du saucisson, du rouge, du calendos, du chocolat, une petite soupe et.

Rencontrer Redessan est le gage d'une certaine constance. L'ambiance est toujours décontractée et chaleureuse, le jeu est agréable, souvent équilibré, voir acharné. Et comme à son habitude quand c'est Redessan qui reçoit et que l'on change de gymnase pour éviter la surgélation instantanée, Générac 1 envoi quand même un émissaire à Redessan pour Toujours est-il que ces matchs sont souvent serrés et que cette fois-ci c'est Générac qui l'emporte.

C'est toujours un immense plaisir que de recevoir Aramon sur nos terres. Pas mal de nouvelles têtes cette saison mais toujours le même esprit fair-play! Sauf peut-être leur plus grand gaillard qui n'a pas hésité à démonter un de ses co-équipiers dès l'entame de match. Finalement notre Pascalou à côté, c'est de la roupie de sansonnet. En revanche, côté troisième mi-temps, la Zyza nous avait concocté un vrai buffet campagnard arrosé de nectars locaux cru conservés presque par hasard par son pote Fifi ou Riri ou Loulou Mais ce dont on se souviendra longtemps, c'est de la tarte aux pommes de la maison Dédé.

La recette devrait suivre! Il y a vraiment des nuits lumineuses Comme une pleine lune que nous admirions béats à travers le toit panoramique qui nous conduisait vers les terres de la Gardonnenque en parlant de panoramique, faudra que je pense à vérifier l'assurance du Club car Pascalou fut à deux doigts de déchausser tout un étage de ratiches sur un pourtant très beau geste lors de l'échauffement.

Comme les pleins phares automatiques de la qui éclairèrent notre long trajet de Générac à Brignon, n'en déplaise à tous ceux que nous croisions. Comme un match parfaitement construit par une équipe à l'aise et décomplexée, malgré les tentatives de déstabilisation de Thérèse au filet.

L'âge moyen des membres de Générac 1 fait qu'à l'approche de l'hiver, rhinites et douleurs articulaires réduisent considérablement les candidats aptes au combat. Et l'effectif de ce soir indiquait l'arrivée des grands froids avec un indice de confiance de 5 sur 5. Heureusement, l'infériorité numérique fut compensée par l'expérience de nos aînés et le bras téléscopique de la Zyza. Quant à nos frères généracois d'en face, nous avons pu constater que le rajeunissement de la formation avait apporté de lourdes frappes et une belle présence au contre.

Des éléments qui devraient payer lorsqu'ils auront appris à se connaître. Le match retour ne ressemblera pas à celui-là! Générac testait ce soir le mode "effectif réduit à 6 hommes", ce qui signifie aucun turn-over entre les sets et une belle cohésion sur la longueur y compris dans les combinaisons complexes.

Sans compter que des passeuses velues, c'est quand même le top du trop bien pour la mitraille du camp adverse. Pim pam poum, emballé c'est pesé!

Merci à cette belle formation nîmoise dont nous avons souligné la gentillesse et l'esprit fair-play. Tous nos prompts rétablissements à la seule féminine de l'équipe qui s'est blessée lors de l'échauffement. Merci à Fred et à son tube de pommade magique. Quant à nos généracois, ils ont conclu cette belle soirée par un détour chez les 3 brasseurs. Et pas de salades ni de poissons puisque nous étions sans filles Soyons objectifs!

Pas loin selon le score Et reconnaissons que la formation redessanaise était la vraie patronne sur le terrain, plus accrocheuse, plus vigilante et plus incisive sur les points délicats. Mais Générac n'est pas mécontente de son sort car la défaite fut noble et digne. Il faut mettre du coeur à l'ouvrage lorsque l'on encaisse les deux premiers sets. Et notre équipe locale a su composer harmonieusement avec son sur-effectif masculin. Les grands gagnants du jour sont sans aucun doute le fair-play et la convivialité qui, en l'absence de celles de Coco, étaient les mamelles de cette belle soirée.

Vive Redessan, vive le nectar des Corbières et la charcutaille d'après-match!!! La saison est lancée!!! Pour cette dernière journée du championnat, le derby du derby fut fidèle à lui-même : beaucoup de convivialité puisqu'il s'agit de la même fratrie avec un esprit aussi compétitif que si l'adversaire venait du bout du monde Après une belle entame pour Générac 1 qui plia les deux premières manches en 40 minutes, Générac 2 donna du fil a retordre dans les deux suivantes pour remettre le compteur à zéro.

Et c'est avec un mental d'acier que les aînés des aieuls l'emportèrent dans la manche décisive après un début de partie pourtant très équilibrée. Manu retiendra probablement de cette soirée qu'il vaut mieux éviter de taquiner la vachette avant une rencontre de première importance.

Alors qu'il nous a montré qu'il était capable de se tenir tranquille des heures devant une table Générac 2, on remet ça quand? Sans prendre trop de risque, il va dorénavant falloir compter avec Bouillargues 2 dans l'élite de la poule B. Venus à 5 en terre généracoise, ils n'ont pas fait que de la figuration et le score ne reflète pas l'intensité avec laquelle chaque point était défendu. Bravo à cette équipe super fair-play avec laquelle nous avons pris beaucoup de plaisir.

Nous dédierons cependant cette victoire à notre Chef-pomme dont la cheville droite est venue compléter le triste palmarès des entorses au filet. Et quand la blessure touche un fantasme, c'est toute la gente féminine qui pâlit Coco en tête suivie de près par Aurore et Mag Et si quelqu'un passe par Bouillargues cette semaine, merci de ramener Pascal qui doit nous attendre sur le parking.

Un volontaire pour l'opération "charcutaille" de la prochaine 3ème mi-temps? Que dire du match Mais si tout se poursuit comme ils le souhaitent, ils devraient bénéficier d'une belle promotion et évoluer dans l'élite dès la saison prochaine. Toute l'équipe de Générac les regrette déjà et leur souhaite bonne chance dans leur nouvelle catégorie. Côté effectif, nous avons déploré l'absence de Miss Béton, seul élément absent parmi notre riche effectif.

Le motif sent le roussi A force d'en rêver, voilà ce qui arrive! Dommage, elle n'aura pas assisté aux effets spéciaux d'Ysa qui du fond du terrain répétait les dernières cascades de Rémi Julienne.

Ah, dès qu'il y a des miroirs aux murs des gymnases, la gente féminine s'admire. Respect de l'équipe envers Jules qui a préféré venir prendre une tôle et une douche froide plutôt que d'assister peinard avec sa télé, sa pizza, sa mousse et lui à une demi-finale de ligue des Champions.

Rendez-vous à Bouillargues pour retrouver un vrai match loisir! Lorsqu'un film cartonne au box-office, certains producteurs animés d'un esprit mercantile se dépêchent de mettre en bobine "le film - le retour" Ce soir, nous assistions à "Corinne le retour" Et le premier qui chope le producteur a l'autorisation de lui mettre la tête au carré. En fait, il y eut deux périodes antagonistes dans cette soirée mouvementée : Avant l'arrivée de Corinne : une équipe généracoise décontractée, sans poids sur les épaules, à l'aise dans sa configuration, tranquille dans ses combinaisons, nonchalante et créative, grivoise et concentrée.

Bilan des courses : 2 manches pour au compteur. Après l'arrivée de Corinne : une formation généracoise recroquevillée, introvertie, muette, toujours en retard, jamais synchronisée, honteuse et méconnaissable. Verdict : un set contre qui fait mal. L'hôpital n'a pas tout transformé : il lui reste son porte-voix naturel, ses chapelets de kique-sguegue-niaïlle, ses pare-chocs insolents plus pour longtemps paraît-il et son index dénonciateur qui pointe les démons.

Lors de la troisième mi-temps dinatoire respect à Mag qui avait mis les grands plats dans les plus grandsune riche idée nous a effleuré l'esprit Un calcul, deux reins. On le savait à l'avance Pascal étant arrivé directement au gymnase, sans la moindre visite d'une bourgade voisine On le savait d'autant plus que même Jules avait relégué au second plan un match de ligue des champions. Avec un effectif complet, déterminé, une belle cohésion, aucune pression malgré un jeu serré et voilà Une de celles qui flattent légitimement l'égo.

Seules ombres au tableau : une logistique de troisième mi-temps en demi-teinte nous obligeant à picorer comme des moineaux alors qu'on avait réussi à faire revenir Stéphane en lui vantant l'opulence des victuailles et le traditionnel boulet qui annonce à Jules le score de Bordeaux-Lyon, à quelques minutes seulement d'une pression orgasmique sur la touche Play de son magnétoscope. Et je ne pouvais refermer ce commentaire sans souligner l'excellente prestation de Clarensac, tant dans le jeu que dans le fair-play.

Comme dirait Antoine Dénériaz Et je ne parle pas seulement des attributs de Coco! Parvenir à réunir autant de composantes positives dans un seul match, c'est énorme. Le collectif généracois était ce soir inébranlable, tant sur le plan physique que mental. Un collectif hyper soudé, une communication omniprésente, une vigilance permamente, des fondamentaux maîtrisés et et Et il fallait bien tout ça pour venir à bout de la vaillante équipe de Brignon. Certains se sont particulièrement illustrés au travers de gestes inhabituels.

Notre Chef-Pommes, passé des fruits aux légumes et que nous appellerons dorénavant Patator, en raison des nombreuses pralines qu'il a catapulté en terres adverses. Notre Fred, 6 jambes et 12 bras, patrouillant sans relâche sur la ligne de front et laissant peu d'espace de liberté entre les deux mires. Et notre instituteur, de son vrai nom Pascaloff Graneroutchef, impérial dans ses envolées lyriques et fin chorégraphe au filet.

Et que je profite d'un grand jeté pour déposer délicatement la balle sur la bande du filet Mag ayant fait des provisions qui n'auront tenu qu'un soir!!! Générac, tes prouesses t'autorisent maintenant à penser pouvoir chatouiller les leaders Malgré un effectif restreint une fois de plus.

Soirée sympa, détendue, contre une équipe de Redessan toujours aussi sympathique et bon esprit. Ysa a trouvé sa place, 10 mètres derrière le terrain en attendant que Fred lui passe le ballon. RDV mercredi prochain pour laver notre honneur contre la Gardonnenque qui nous a étrillé la dernière fois. Commentaire collectif en direct du Nostradamus : Réflexion de Fred : dommage pour notre Chef-Pommes car il y avait pléthores de décolletés et de calypiges.

La prochaine fois, il fera comme le Pres', il prendra un train plus tôt. C'était peut-être le dernier match d'Ysa car le tenancier du Nostradamaus est fortement intéressé pour lui extraire la poire Melba puisque c'est le dessert! Nous avons des nouvelles fraîches du calcul Fallait utiliser du calgon madame Denise. En parlant de Denise, où est passé notre paquet de choco BN? Pascal regrette d'avoir envoyé la jolie fille tout en rouge aux urgences.

Comme on est mardi et que c'est pas raviolis chez Jules, il est parti fissa dès la faim du match, sans douche beurkk! Ce sera donc saucisson au roquefort!

Commençons par souligner l'excellente tenue de nos adversaires du jour avec un esprit on ne peut plus loisir car effectif mixte et fair-play au zénith. Poursuivons par l'extraordinaire constance de BN sur les 3 sets, pas plus mou à la fin qu'au début et pas moins dur non plus avec de belles inspirations et N Notons le message subliminal de Miss Béton qui souhaite désaxer les passes.

Exit la cavité centrale et place aux trous latéraux y compris pour le débardeur rose fushia et son gros anneau sous l'épaule. Notre confiance renouvelée à la lessive Gama qui lave toujours plus blanc le t-shirt de Chef-Pommes.

Des encouragements pour Berthe et surtout pour l'équipe médicale qui va la supporter prochainement. Elle nous quitte au moment où les troisièmes mi-temps deviennent plus voluptueuses.

A ce propos, il convient de mettre la main à la poche pour enrichir le panier de Mag. Inversement on peut mettre la main au panier pour enrichir ses poches puisqu'elle accepte les réglement en nature. Et enfin, une fois n'est pas coutume, tableau d'honneur à la Seu-Neu-Ceu-Feu dont la ponctualité a permis à Kitoff de ne même pas louper l'échauffement. Bravo à nos Séniors Féminines qui ont pulvérisé le CAC Alès sur le terrain voisin en honneur à leur coach qui avait sorti la tenue de casino royal.

Nico en string pour la prochaine rencontre Configuration inédite ce soir, une majorité de filles!!! Encore merci à cette agréable équipe de Redessan 3 qui nous a permis de passer une bonne soirée sportive un peu quand même dans une bonne ambiance loisir.

Une bien belle bataille et une victoire qui nous échappe d'un cheveu. A 8 ans faire de la trottinette électrique sur le trottoir est une hérésie idem sur la route Les parents vont venir pleurer, dès qu'il y aura un accident, les laissant sur le carreau, ou au pire Là ils penseront qu'ils auraient dû mettre leur casque C'est pourtant simple: Les trottoirs sont pour les piétons.

Avec casque, et sans écouteurs. Vu le nombre de piétons blessés de tout âge reçus à l'hôpital chaque jour, pour des blessures graves Les piétons et les voitures l'ont coincé juste avant l'arrivée du SAMU, sinon l'abruti se barrait "sans état d'âme".

Ni de sanctions prévues. On peut bien sûr dire que deux personnes légères blablabla Mais dans ce cas, ou s'arrête l'exception? Quand aux écouteurs, ils sont déjà interdit pour tout les véhicules, motorisés ou non, ce n'est que l'application d'une loi déjà appliquée sur les autres véhicules. On vous a bercé un peu près du mur vous, non? Si vous pesez plus de 80 kilos OUI la trottinette électrique ou pas, n'est pas faite pour les "lourds" La ville devient invivable grâce à classes de caries gens stupides qui se croient tout permis.

Moins il y aura de moteurs dans les villesmieux ce sera. Il en a été de même pour l'automobile à ses débuts, des excès qui ont amené à instaurer le code la route, souvent revu. Mais le plus scandaleux Là, on atteint des sommets de c En l'absence de piste cyclablec'est la route. On suit les pistes cyclables ,où on ne circule pas. Quant à avoir un passager :ce n'est pas prévu, c'est un moyen de transport individuel.

Bientôt les piétons devront rester chez euxet il y a danger dès qu'on va de chez soi, jusqu'au Métro C'est de la folie Les conducteurs de trottinettes se croient tout permis sans connaître le code Rappelons qu'en ville les trottoirs sont réservés aux piétons, aux poussettes. Pour tout le reste c'est la piste cyclable et la route. En plus ça pue et ça pollue. Vous allez finir par me dire que les accidents sur les trottoirs entre les piétons et les trottinettes sont plus meurtriers que ceux de la route!!!

Vous réfléchissez un minimum?! La police de Montpellier protégera les infractions des trottinettes comme celle des cyclistes qui tabassent les piétons travailleurs handicapés!!! Sur le même sujet. Un resumo sobre o antigo regime na frança de 25 ans meurt dans un accident de trottinette à Paris.

Percutée par une trottinette électrique, la pianiste craint de ne plus pouvoir rejouer. Paris : un bébé de sept semaines jeté à terre par le pilote d'une trottinette. Alexandre Laurent : "Ce n'est pas la trottinette le problème, c'est l'usage que l'on en fait".