Explication diététique japonaise

La cuisine Japonaise est particulièrement riche en produits de la mer algues, poissonsen graines notamment les graines de sésame et en végétaux, la viande quant à elle est consommée nettement plus faiblement et en petite quantité ainsi que les sucres, le sel, les féculents, les aliments saturés de gras, les produits laitiers qui sont quasiment inexistant.

Les plats Japonais contrairement à certaines idées reçues sont simples et les ingrédients utilisés étant très peu dénaturés gardent ainsi un maximum de bienfaits nutritionnels.

Les modes de cuisson ont aussi une grande importance, les températures sont très rarement élevées ce qui permet de ne pas altérer les aliments et permet au mieux de conserver les vitamines, les cuissons au grill ou à la vapeur sont au rendez-vous. Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Site web. Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site web dans le navigateur pour mon prochain commentaire. Leave this field empty.

Les secrets de l'alimentation zen et minceur des Japonais

Le poisson dégusté souvent cru conserve alors toutes ses qualités nutritionnelles protéines, fer et zinc mais on le trouve aussi bouilli, grillé…. Chez elles comme au restaurant, les japonaises et les japonais mangent dans une vaisselle de taille relativement réduite et les portions sont donc plus raisonnables. En comparant la quantité ingérée en mangeant à la cuillère ou avec les mains hamburger, pizza, frites avec celle consommée avec des baguettes, la différence est nette.

Les baguettes et les contenants de taille réduite aident les japonaises à contrôler les quantités prises à chaque repas, à faciliter la digestion et à réguler la sensation de faim et de satiété.

Explication diététique japonaise

Le régime japonais est sain. Le menu quotidien type japonais commence par un petit déjeuner très diversifié : riz, salade, poisson, haricots fermentés nattöalgues séchées nori et du thé. Le sucre est très peu présent dans la cuisine japonaisemême dans les desserts. Par ailleurs, on trouve peu de gras, peu de viande et de produits laitiers ce qui permet de diminuer les apports en graisses.

En dehors de quelques fritures, les japonaises sont adeptes des cuissons vapeur, au bouillon, en grillade ou à la poêle, aux plats crus sashimi et sushisaux soupes et bouillons et aux plats saumurés ou cuits par salaison et fermentation.

Cuisine japonaise

Ces modes de cuisson diététiques sont parmi les secrets de la fine silhouette des japonaises. Le thé vert, boisson favorite des japonaises elles en boivent à longueur de journéeest riche en antioxydants, caféine, catéchines et théaflavines qui aident le corps à brûler plus de graisses même au repos.

Ce sont des aliments diététiques par excellence : ils sont riches en minéraux et vitamines et très pauvres en calories.

Les japonaises en consomment plus de 4 kg par personne et par an! En condiments, en soupes ou en accompagnement des plats nori, wakamé, haricots de mer et shiitakéles algues sont parmi les secrets de la minceur des japonaises. Cette racine très peu connue est utilisée depuis des siècles ans par les japonaises dans leurs préparations culinaires.

Le konjac est un tubercule riche en eau et en fibres et très faible en calories.