Diabete type 2 et grossesse

Cela peut paraître un défi de taille, mais il est atteignable. Consultez votre professionnel de la santé pour la procédure à suivre pour ce test.

Les personnes diabétiques sont à risque de développer des complications aux yeux et aux reins, et ces risques augmentent durant la grossesse. La plupart des femmes comblent leurs besoins quotidiens en acide folique par une alimentation variée.

Disponible dans la boutique. Désir de grossesse Plus de sujets. Il faut donc les arrêter avant la grossesse ou dès que la grossesse est connue si elle n'a malheureusement pas été préparée et équilibrer les glycémies par de l'insuline avec les mêmes modalités, décrites dans le chapitre "Type 1".

Si, avec un régime seul, les glycémies sont normalisées, l'insuline n'est pas indispensable. Mais attention, la surveillance et les objectifs sont les mêmes car de l'insuline peut-être nécessaire pendant la grossesse. L'organisation est encore plus déficiente que pour le type 1. Vous devez donc adapter votre alimentation avec l'aide d'une diététicienne ainsi que votre activité physique.

Dans tous les cas, il est conseillé d'avoir une alimentation variée et équilibrée. Pas de panique cependant.

Quelques résultats trop élevés ou une courte période difficile à équilibrer ne sont pas dramatiques. Si la femme diabétique ne modifie pas ses habitudes et son traitement, elle risque tous les troubles liés au diabète mal équilibré hypertension, hypoglycémies, atteintes des artères….

Il est donc capital de parvenir à un équilibre optimal du diabète. Il faut donc programmer sa grossesse avec son médecin. Prenez le temps d'en parler longuement avec lui, posez lui toutes les questions que vous jugez nécessaires, et ne laissez pas dans l'ombre des points de détail.

C'est de votre implication dans l'équilibre de votre diabète que dépendra la santé de votre enfant! En général, le traitement repose sur 3 injections d'insuline par jour, voire 4.

Si nécessaire vous aurez recours régime louis xiv 1643 la pompe à insuline par exemple si vous avez des hypoglycémies en milieu de nuit et des hyperglycémies en fin de nuit. C'est une très bonne solution pour adapter finement vos doses d'insuline. Vous devrez faire votre auto-surveillance tous les jours.

Mais, pour un suivi optimal, il est recommandé de vous entourer de différents spécialistes :. La péridurale n'est pas contre-indiquée pour les femmes diabétiques, tout comme la césarienne. Durant votre accouchement, vous devrez recevoir une perfusion d'insuline et une de glucose pour avoir suffisamment d'énergie.

Bien entendu votre glycémie sera surveillée de près pendant l'accouchement, ainsi que celle de votre bébé à la naissance - qui pourra être re-sucré au besoin par l'équipe médicale.

Par la suite, vous devrez sans doute diminuer votre dose d'insuline. En effet, dès que le placenta est expulsé, il n'y a plus d'hormone lactogène placentaire.

Cependant tout ne revient pas à la normale instantanément, et votre diabète pourra rester instable quelques semaines. Dans ce cas il faudra attendre que votre enfant soit sevré.

L'allaitement sous insuline ne pose aucun problème.