Sos comment maigrir soupe au chou grenoble

Le régime soupe aux choux est sans doute fait pour vous. Dans les années 80, on donnait cette soupe pour des raisons médicales à des patients obèses qui devaient maigrir très vite avant de subir une opération chirurgicale.

De là est né le régime soupe aux choux. La recette de la soupe aux choux permet de maigrir en quelques jours et donne des résultats quasi immédiats.

Vous allez découvrir ci-dessous, les ingrédients nécessaires à la préparation de la soupe minceur aux choux. Vous vous demandez maintenant en quoi le fait de boire de la soupe vous permet de perdre du poids? En fait, vous ne ressentez ni la faim, ni la sensation de rassasiement.

Différents situations peuvent brouiller la perception de ces messages. Ces émotions intenses camouflent et rendent inopérantes les sensations alimentaires. Ensuite, il est fréquent que des difficultés psychologiques et relationnelles variées empêchent elles aussi la perception des sensations alimentaires.

Les prises alimentaires représentent aussi une réponse à ces difficultés, une façon de les annuler. Fin débutalors que je me re-motivais pour faire un nouveau régime, je suis tombée sur votre adresse mail dans le magasine Maxi je crois.

J'étais donc allée voir votre site et là j'avais eu l'impression de re-vivre. A ma demande vous m'avez conseillée un médecin de votre association. Je suis allée la voir pour la première fois le 14 février et j'ai arrêté de la voir le 19 septembre car elle estimait que j'avais tout compris et n'avais plus besoin d'elle. En suivant votre démarche, je suis passée en 7 mois de 75 kg à 66kg et surtout d'une taille 46 à 41 dont je suis très satisfaite si ce n'est que 41 n'existe pas et que je nage un peu dans certains de mes 42!!!

Ca c'était pour l'anecdotique. Le plus important, c'est que je suis heureuse et n'avais plus été aussi sereine vis à vis de la nourriture depuis longtemps.

Depuis que je ne suis plus suivie par le médecin, je maintiens mon poids et ma silhouette sans aucun effort et même, plus exactement, naturellement, sans me poser de questions. De plus, quand je parle maintenant d'alimentation 'normale', j'y inclus les frites de temps en temps et le Nutella à tous les petits-déjeuners 2 plaisirs que je m'étais lontemps résignée à oublier! Je venais donc apporter mon témoignage sur l'après, et mes encouragements à ceux qui hésitent encore à se lancer dans cette démarche.

NB: en ce moment la pub, c'est les bisounours mieux qu'Herbalife qui avait provoqué un tollé compréhensible! Merci encore à vous pour cette approche novatrice qui m'a tant apporté, Leah, 27 Oct PS: ça me ferait plaisir que vous publiiez ce message, mais si vous ne souhaitez pas le faire car ça rappelle les 'lettres de remerciement' publiées dans les pubs pour régimes bidon, je comprendrais également.

Un médecin généraliste me prescrit un remède " homéopathique " du genre que vous décrivez, avec des préparations magistrales seulement exécutées dans certaines pharmacies!

Résultat : kg en 2 mois! Rien de révolutionnaire, rien de plus que ce je savais déjà sur la nourriture, les médecins ne me semblaient pas très impliqués. Une psychologue proposait des entretiens. Son bureau se trouvait à côté du service des soins palliatifs, un peu comme un traitement de la dernière chance!

Je ne me vois pas la traverser en " bonne grosse joviale " En janvier, je suis allée voir une diététicienne très sympa et pas chère. Au bout de 3 mois kg! Dans cet esprit, je fréquente un cours de natation toutes les semaines, ai arrêté de consommer thé et café depuis 3 mois je ne fume plus depuis plus de 10 ans et me documente le plus possible. Klara, 28 Oct Et si vous faisiez la paix avec votre corps et avec votre alimentation?

Peut-être pourriez-vous vous penchez sur vos sensations alimentaires? Chrono-nutrition Que pensez-vous de la chrono-nutrition? En quelques mots: - gras le matin pain, fromage, charcuterie - dense à midi viande, féculent - sucré au goûter fruit, chocolat - rien ou léger le soir suivant notre faim.

Dan, 20 Oct Nous pensons que ces règles, reposent sur des croyances, non scientifiquement démontrées, la chrono nutrition a les inconvénient des régimes.

Reportez-vous à notre site pour relire ce que nous pensons des régimes et de leur conséquences. Madame ,Monsieur, Mon nom est Agnes xxx et j'ai participée avec votre Président de l'association de G. Durant tout ma vie la nourriture était un refuge et de grosse je suis passée a obèse, ce fut la course aux régimes et aux jeux de yoyos; jusqu'au jour ou je n'ai plus pu me supporter et je me suis fait une gastro-plastie qui a très bien fonctionné il y a 2 ansj'ai perdu 35kg et je revis!

Je n'ai plus ce rapport"d'esclave" avec la nourriture; je me sens complètement libérée! Le problème de l'obésité est quelque chose qui me tiens fort à coeur car comme le tabac, l'obésité handicape et peux tuer! Je pense qu'il est important et plus que temps de faire prendre conscience au gens le rapport qu'ils ont avec la nouriture, même si la vie quotidienne n'est pas toujours facile stress-fatigue Comme si bien dit par le Docteur Zermati, c'est le corps qui doit nous guider et non la tête, on peut à l'occasion se faire plaisir c'est même vitalmais pas quotidiennement car ça nous fait plus de mal que de bien!

Actuellement les gens ne prennent plus le temps de se faire des repas équilibrés et savoureux, c'est plus facile d'aller au fast food ou de se réchauffer une pizza congelée! C'est pourquoi j'ai un projet avec une amie que je présenterai aux télévisions belges à qui veux bien l'entendre, des recettes simples et faciles, des recettes pour tous les jours, avec de bons produits, facile, rapide et avec un minimum de vaisselle!

Toujours est-il que tout cela est un problème à ne pas laisser à la légère. Il est toujours bon d'aider les personnes obèses qui veulent le rester et ceux qui désespère de maigrir.

C'est pourquoi si vous désiré un témoignage d'espoirn'hésitez pas à me contacter, ce sera un grand plaisir pour moi si ma petite contribution peux aider les gens qui souffrent de l'obésité; Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes salutations tout dévoués.

Agnes, 26 Oct Quand je mange le fois gras en France je ne grossit pas mais quand je mange le meme chose en des Etats Unis je grossit beaucoup. Geoffry, 28 Oct Bonjour, votre réponse est vitale pour moi. J'ai 45 ans, 1m 53, 80 kg. Je suis au régime depuis appareil fusion cellulite naissance de ma fille qui a 22 ans ou j'ai pris pour la grossesse 30 kg.

J'ai toujours été ronde, mais avant la grossesse je faisais 55 kg à 22 ans. J'ai fait le régime ww, puisque c'était celui qui me semblait le plus équilibré. J'ai vraiment perdu ma vie à faire des régimes. Ma question vitale est que j'aimerais savoir une bonne fois pour toute si avec ce syndrome et les compulsions de sucre je peux maigrir?

J'en ai marre d'être bercée d'illusions. Même maintenant avec metformine chlorhydrate mg 1 le matin, j'ai mes compulsions sucrées. Bref, vous êtes ma dernière chance et en qui je mets ma confiance. Votre médecin vous a prescrit à cet effet du Glucophage metforminece qui est un traitement adéquat, qui dcvrait permettre une amélioration. Nous vous conseillons de ne pas chercher à forcer la nature : travaillez à retrouver laser visage tours 37 sensations alimentaires de faim et de rassasiement voir à ce sujets les écrits mis en ligne sur notre site à propos de la restriction cognitive, ou encore les livres des Drs Apfeldorfer et Zermati ce qui devrait vous conduire à stabiliser votre poids, peut-être après avoir maigri, ou peut-être sans maigrir.

Bonsoir, je m'appelle Patricia, j'ai 41 ans et pèse kilos. Depuis que j'ai pris la pilule enje n'ai que des problèmes. J'ai eu énormément de mal pour avoir un enfant, prise de 22 kg en 1 an, puis aucuns régimes n'ont été efficaces ; le premier mois, j'arrivais à perdre 2 à 3 kilos puis plus qu' 1 et puis plus rien, une fois que mon corps était habitué à la nourriture et au régime, au contraire je grossissais et déprimais.

Il y a 2 ans, j'ai vu le énième endocrinologue, qui m'a fait faire toute sorte de test sanguin ainsi qu'échographie. Le diagnostic : stérilité avec ovaires kystiques et utérus fibromateux. L'utérus est redevenu normal il faisait 4 fois son volume avec des fibromes de 2. Est ce qu'il y a un mode d'alimentation particulier avec ce genre de médicaments, sachant que depuis l'âge de 16 ans je souffre de douleur dorsale, j'ai eu une hernie discale entre la Régime hypocalorique et aucune perte de poids youtube et L5 après mon accouchement, et que depuis, une autre est apparue entre la C5 et la C6.

J'ai de l'arthrose de partout des cervicales aux lombaires, mon poids ne facilite pas les soins. Maintenant, un autre problème se présente, des problèmes de circulation au niveau des jambes, un ballonnement quasi permanent de l'estomac, j'ai un ventre de camionneur.

Si vous pouvez répondre à ma détresse cela me permettra peut-être de pouvoir maigrir un peu pour moins souffrir. Si je n'avais pas ma fille, mon mari et mes parents qui me soutiennent je ne serai plus là. Je vous en remercie d'avance. Des ovaires polykystiques sont souvent associés à divers troubles hormonaux qui entraînent des prises de poids. Ces troubles sont souvent associés à un hyperinsulinisme, qui donne une obésité de type masculine dite androïde localisée surtout dans le ventre.

Cependant, tous ces problèmes ne suffisent pas à expliquer vos difficultés. Vous semblez aussi en grande souffrance et une aide psychologique, et peut-être un traitement antidépresseur seraient sans doute bienvenue. Du point de vue du comportement alimentaire, il serait bon que vous suiviez les conseils que nous donnons sur notre site voir : Les alternatives aux régimes ou Comment ne pas maigrir idiot.

Certains praticiens dont nous donnons les coordonnées sur demande peuvent vous aider dans ce domaine. Parlez-en à votre médecin traitant, qui saura sans doute vous aiguiller.

Bonjour, Je viens pour la première fois visiter ce site que je trouve d'avoir le mérite d'être très claire et de dire les choses telles qu'elles sont!. Et pourquoi suis-je venue sur un tel site? Jusqu'enje n'avais jamais eu le moindre problème de poids et mon mari ayant fait une formation de cuisiniers'occupait de cuisiner pour la famille et le soir, je mangeais facilement une escalope de dinde avec du riz. Enfin bref, je mangeais sans me poser de question et mon poids était relativement stable.

Mais voilà, enmon mari est décédé et je pense essentiellement avoir voulu être très très très forte pour survivre à sa disparition et de m'occuper de nos enfants en leur épargnant l'image d'une mère qui se laisse aller. Aussi, j'ai passé un concours pour grimper socialement et gagner aussi un peu plus, bref, je me suis reconstruite avant tout intellectuellement puis j'ai abordé le reste. C'est pourquoi, je sais très bien que j'ai voulu être tellement forte, forte et solide comme un roc de façon à ne jamais m'écrouler et faire face à cette situation que bah du coup, pour devenir forte, je suis devenue forte, j'ai 15 kg en trop et je ressemble à une armoire.

Pas grosse dit-on quand je cours, j'entend parfois ce que disent les promeneurs! Aussi, je suis en restriction permanente. Légumes verts à chaque repas - rarement des féculents - que des choses qui ne font pas grossir - toujours à faire attention à tel point que j'en ai raz le bol de me restreinte d'autant plus que je ne perd pas un gramme et de surcroît, j'ai pris 7 kg en mai lorsque j'ai arrêté de fumer.

Je suis allée voir une diététicienne - on me dit que je connais bien les aliments qu'il faut manger, ceux qui font maigrir, les sucres lents etc Bien entendu, je cherche tous les outils, j'ai le livre "maigrir sans régime du Dr Zermati" - je vois un psychiatre depuis le décès de mon mari En outre, ma fille, à l'adolescence est devenue boulimique et me dit que ce que je suis devenue l'écoeure ce qui fait qu'elle veut absolument contrôler son poids pour ne pas me ressembler.

Bonjour souffrance! Mais bon, maintenant, je vais quoi avec tout cà à part paniquer parce que c'est quand même le cas, le panique énormément - moi qui n'ai jamais eu de problèmes de poids, je vous assure que c'est difficile à vivre pour ceux qui en ont toujours eu aussi d'ailleurs tous vos conseils seront les bienvenus.

Hautevolta,13 Oct Vous avez bien cerné vos difficultés et vous avez compris plusieurs raisons pour lesquelles vous avez pris du poids. J'ai lu avec intérêt les informations sur votre site.

Je vais commencer un régime hyper protéine sous contrôle médical pour perdre au minimum 20kg. En sortant de chez le médecin hier soir, je me sentais très mal, alors que logiquement j'aurais dû être contente d'avoir enfin une aide pour sortir de ce cycle infernal.

J'avais l'impression d'être malade, d'être anormale. Le médecin occulte complètement la dimension psychologique du problème. Je suis persuadée qu'une aide psychologique qui accompagnerait cette période, m'aiderait. Est-ce qu'un psychologue peut faire cela, je n'ai pas de comportement tel que boulimie, grignotages incessants, rien de tout ça, et je ne me sens pas concernée par les thérapies comportementales, peut être ai-je tort Qu'en pensez-vous merci de votre aide Martine, 13 Oct Madame, Je suis à la recherche d'un médecin qui pratiquerai le système du ballon gonflé dans l'estomac comme méthode d'amaigrissement.

J'ai 42 ans et cela fait 18 ans bientôt que je me bats avec plus de 40 kilos prient lors d'une première grossesse, j'ai essaye tout les régimes repris tout ce que je perdais et plus encore, je suis au bout du rouleau moralement et physiquement, je ne peux plus me regarder dans une glace et beaucoup de mal à accepter le regard de mon entourage, il faut que vous sachiez qu'auparavant je faisais 50kg pour 1.

Nelly, 4 Sep Relisez notre site et vous comprendrez que nous déconseillons de telles méthodes. Nous pouvons, selon votre région, vous donner des adresses de thérapeutes compétents. Depuis des années je me bats avec quelques kilos superflus.

Certes je ne suis pas obèse et certains diraient que je n'ai pas besoins de maigrir avec mes 61,5kg pour 1,72m. Mais voilà je me sens mieux avec 59kg. Il m'est arrivé de faire 10kg de plus et j'ai déjà fait dans les 15 dernières années 4 régimes. Donc vous imaginez dans quel état physique et psychologique je me trouve après. Hors, si je ne faisais pas çà je suis sûre que j'aurai mes deux kilos de moins.

D'ailleurs pendant les vacances, je ne grossis pas, je perds même un peu car je fais plus de sport. A noter que je fais 1h de sport tous les jours. J'ai décidé de ne pas passer les dix prochaines années encore comme çà je viens d'avoir 40 ans.

Quelle type de thérapie me conviendrait? Merci CD, 4 Oct Pour essayer de maintenir votre poids, vous vous êtes mise en restriction alimentaire ce qui a induit des boulimies et autres compulsions alimentaires. Vous avez besoin de consulter un thérapeute qui prendra en compte vos troubles du comportement alimentaire et vos problèmes avec votre corps. Si vous pensez que ce travail vous convient, écrivez-nous à nouveau et nous vous communiquerons les adresses des thérapeutes de votre région.

Votre taux de cholestérol et votre poids ne sont pas directement liés. Le taux de cholestérol est très dépendant de votre génétique, et partiellement de votre alimentation. Lorsque le taux de cholestérol est modérément élevé, on conseille de suivre un como é feito botox capilar particulier.

Voilà pour le cholestérol. Problèmes respiratoires - d'articulations - niveau sexuel - enfin déprime depuis mon adolescence - je suis marié-père de famille - À ce jour je vois un médecin mais sans le moindre résultat, et un psy - en fait je ne sais que faire, j'ai l'impression de stagner et suis mal dans ma peau avez vous un avis merci Alain, 6 Sep Dans certaines régions, nous pouvons en recommander.

Je n arrive pas a perdre du poids mais pourtant je fais tres attention Meme si je mange des legumes le soir le lendemain je monte sur la balance Et je ne perds toujours pas de poids pourquoi? Je fais du vélo. Enfin je ne prend pas le bus mais je pars en vélo au Travail J ai essayer les médicaments amaigrissants mais ca n a pas marche J ai aussi essayer les thés ca na toujours pas marcher Que dois je faire? Sevil, 08 sep Or les médecins que je voie me dde de me débrouiller pour perdre mon poids en réduisant mes quantités, en fait je mange bcp et souvent.

Par contre vous semblez être en souffrance par rapport à votre poids et vous avez une mauvaise image de votre corps. Vous ne parlez pas de vos sensations alimentaires, peut-être vous mettez vous en restriction? La restriction ne peut pas être tenue tout le temps et entraîne des périodes de relâchement. En consultant un professionnel de santé prenant en compte toute votre problématique, vous aurez une réponse plus adéquat à vos attentes. J'ai mm pratique W. Mon probleme : je mange tres equilibre aux repas auxquels je veille, mais dans l'apres-midi, je devore tout ce qui est sucre dans ma maison bonbons sans sucre parce que je tousse tres frequemment mais je n'ai rien à la gorge et aux poumons J'ai arrete de travailler depuis 11 mois et depuis j'ai pris 11 kilos!!

Merci d'avance pour vos conseils ou vos encouragements. Viviane, 25 Aug Si vous voulez être aidée, indiquez-nous votre adresse et nous vous ferons parvenir la liste des praticiens de votre région. Bonjour, Pourriez-vous m'indiquer les coordonnées de practiciens belges francophones région de Liège qui suivent la philosophie du g. Mon beau-frère qui a 38 ans et qui était mince quand il a rencontré ma soeur il y a 15 ans a maintenant allègrement dépassé les kilos accent rf cellulite treatment laser cm, il ne mange apparemment pas entre les repas mais se sert par contre de très grandes quantités aux repas,je pense qu'un diagnostic dans la philosophie du g.

Merci d'avance Chantal, 16 Aug PS: cette année j'avais eu envie de suivre un jeûne avant Pâques avec un groupe de catéchètes. Ayant dû abandonner ce projet car mon emploi du temps était trop chargé et intense durant cette période, j'ai décidé de faire ce jeûne pour moi, mais en 7 fois 1 jour, le lundi.

Cela a été une expérience très intéressante et je me sentais bien. J'ai donc décidé de continuer sur ce rythme, surtout que le w-e est souvent rempli d'occasions où je mange un peu plus que à ma faim. Le lundi, je m'autorise toute boisson, même sucrée selon mes besoins et envies, bien que la majorité soit des tisanes et de l'eau.

Le mardi je recommence à manger normalement en commençant par mon petit déjeûné habituel, 1 bol de céréales avec un fruit et du lait. Mon entourage me dit que c'est probabalement très malsain de faire un jeûne une fois par semaine, qu'en pensez-vous? Bonjour, J'étais déjà venu sur votre site il y a deux ans alors que j'avais perdu 60 Kilos en un an, entre et je pesais pour 1M81 et j'étais descendu à Mon obésité n'était due qu'à un trouble du comportement alimentaire, comme c'est le cas pour la plupart des gens.

Je crois que le jour où j'ai décidé de maigrir, c'était parce que je le voulais vraiment : je voulais qu'on porte un autre regard sur moi, ne plus être ce bon gros vivant jovial qu'on aimait bien.

Tout est dans la tête en fait. J'avais maigri tout en étant suivi par un médecin nutritionniste et j'avoue que j'avais fait un peu de zèle: je n'aurais jamais du perdre autant en aussi peu de temps. J'avoue que j'en ai bavé : j'avais faim au début et si je n'avais pas été aidé par mon entourage, ma femme, mes parents, mes amis, je n'y serais pas arrivé.

Tout le monde a fait un effort : quand j'étais invité, on préparait du poisson plutôt que des plats à base de viande, des salades de fruits au dessert au lieu de pâtisseries etc Qu'en est-il 3 ans après? Le plus difficile a été pour moi de m'assumer dans ma nouvelle peau, car il faut l'avouer, avec 60 kilos en moins, on n'est plus la même personne.

J'étais timide et complexé et je suis maintenant sûr de moi. Je n'osais pas regarder les gens dans les yeux car je ne voulais pas y lire ce qu'ils pouvaient penser de moi. Ce n'est que maintenant après 4 ans, que je commence à accepter mon nouveau corps, mais cela aurait été certainement plus facile avec l'aide d'un psychiatre. J'ai revu mon médecin nutritionniste cette année pour la dernière fois au mois d'avril. J'ai stabilisé mon poids depuis déjà un an. Le sport m'a beaucoup aidé et après ma perte de poids, non sans avoir d'abord consulté un cardiologue pour vérifier s'il n'y avait pas de contre-indication, j'ai pratiqué tout d'abord la musculation à raison de 45 mn par jour puis la natation à raison de 3 km par semaine.

J'ajoute que maintenant, dès que je peux, j'évite de prendre la voiture pour marcher à pied. Cette année je devais faire en moyenne 7 à 8 km par jour pour me rendre à mon travail et en revenir. En ce moment, c'est l'été et je nage 2 km par jour je précise que je me rends à la piscine à vélo. Pour l'alimentation, j'ai supprimé tous les grignotages : 0 calorie entre les repas.

Je ne bois de l'alcool qu'une fois par semaine, le dimanche et privilégie le poisson par rapport à la viande. Je ne mange du fromage qu'une fois par jour et en petite quantité. Il n'y a pas de mystère : si on ne veut pas grossiril faut moins manger et bouger! Ma perte de poids m'a permis de redécouvrir des plaisirs que je croyais inaccessibles : marches en montagne avec dénivelé de m, randonnées à vélo de 50 km et plus et puis surtout le plaisir de pouvoir me regarder dans la glace, d'entrer dans les magasins sachant que j'y trouverai ma taille.

Voilàtout çà pour vous dire que ce que vous faites est bien et que je vous encourage à continuer Amicalement Pierre, 9 Aug Votre suivi chez votre nutritionniste se termine ; vous avez retrouvé une estime de vous. Nous souhaitons que pour vous, la perte de poids obtenue se maintienne. Nous pensons que votre perte de poids a été basée sur une restriction et non sur un travail sur votre comportement alimentaire ; si par hasard vous vous retrouvez en difficulté en ce qui concerne votre comportement alimentaire et votre poids, revisitez le site et nous vous conseillerons un thérapeute qui pourra vous venir en aide.

Bonjour, je m'appelle xx et j'ai 15 ans et je pèse 72 kg, j'ai essayé de perdre du poids mais je n'y arrive pas. Je vous écris pour que vous puissiez m'aider à perdre ces kilos ou même si vous avez l'adresse d'un centre qui a de la réussite et que je sois comme une jeune fille normale. S'il vous plait aidez moi je vous en serai reconnaissante.

Merci d'avance. S: s'il vous plait repondé moi à cette adresse et ne publié pas cette article ou alors méttez le anonyme. Si tel est le cas, il vous aiguillera vers un centre adéquat. Bonjour à tous, Je sors de chez mon endocrinologue car il y a de cela deux mois je suis allée la voir pour la première fois et ma fait faire une prise de sang en effet, il y a de cela quelques années je fabriquais énormément d'insuline et compte tenu du fait que je n'arrive pas à maigrir, je dirais plutot que je grossi, j'ai voulu refaire un bilan et j'avais besoin que l'on m'aide à maigrir.

Je mesure 1m70 pour kgs J'ai 34 ans et depuis l'age de 15 ans j'ai fais pleins de régime miami beach boat rides toutes sortes, à cal. Sauf que maintenant, meme si je mange une salade de tomate je vais arriver à grossir.

Selon mon médecin c'est tout à fait normal car mon cerveau est tellement habitué à faire des régimes que le moindre aliment se met en réserve au cas ou je ferai un autre régime. Franchement, je viens de lire toute les contre-indications et le fait que ce médicament est été arreté en italie me fait beaucoup flipper Que faire?

En meme temps je dois effectuer des activités physique tels que natation, vélo, abdo et marche chose que j'ai déjà commencé.

Bref, je suis déprimée c'est un grand mot je ne mange presque rien, je ne grignote jamais, ne fume plus depuis 1 an. Merci de me donner votre impression sur cette prescription médicale. A très bientôt christine, 30 Jul Comme indiqué sur notre site, le Sibutral est un médicament coupe-faim. Comme il peut provoquer une hypertension dans certains cas, votre médecin a préconisé un suivi de votre tension artérielle. Mais ce ne sont pas là les seuls problèmes : le Sibutral ne permet pas de modification profonde des habitudes alimentaires.

Ce médicament ne règle en aucune façon les difficultés psychologiques et émotionnelles des mangeurs. Si vous le désirez, nous pouvons vous donner quelques adresses de praticiens recommandés par notre association.

Bonjour, je consulte depuis quelques temps votre site GROS. La lecture de votre site m'a profondément touchée. Enfin, des cliniciens abordent ces problèmes différemment, en prenant en compte non seulement le surpoids mais la personne humaine habitée par le surpoids.

Si j'ai bien compris, pas pour résoudre tous ses problèmes, mais pour lui rendre les sens que donne naturellement la vie, et que le gros a peu à peu muselés, n'osant les satisfaire. Je ne sais pas si j'aurais entamé une consultation uniquement pour moi. Mais j'ai une fille de 10 ans. Elle a toujours été grande et bien bâtie. Elle a hérité de ma forte ossature, et sans être grosse, elle a quelques petits plis sur le ventre. Elle essaie déjà de les cacher et le vit mal. Comment ne pas reproduire avec elle les erreurs faites avec moi?

Il me semble que si je pouvais véhiculer une image plus positive de moi-même cela lui permettrait de relativiser un peu. C'est pourquoi je voudrais bien maigrir suffisamment pour que cela se voit sans réelle réussite depuis longtemps Mais aussi, pourquoi pas quelques entretiens avec l'un de ces cliniciens "différents" pour parler de cet aspect d'elle même.

Cela la rassurerait peut-être et lui permettrait d'avoir des points de repères personnels. Nous habitons un petit village entre Evry et Etampes Parmi les praticiens qui adhèrent au G.

Merci pour votre réponse. Francoise, 10 Aug Dans un premier temps, il serait bien que vous consultiez au sujet de votre fille, sans sa présence. Ceci vous permettra de garder votre rôle éducatif et de rassurer vous-même votre fille.

Bonjour, je souhaiterais savoir si le poids d'équilibre d'un individu dépend également du climat : mon oncle a un poids élevé mais stable, et en tant que cuisinier dans l'armée, il part parfois en mission de plusieurs mois en Centrafrique, et a même vécu 2 ans à l'île de la Réunion. Et lors de chaque séjour dans ces pays, il perd un peu de poids qu'il reprend progressivement après son retour dans le nord de la France.

Il est classique que les Européens en Afrique prennent du poids. Bonjour, Ma cousine, habitant au Canada, a souffert pendant de très longues années de bulimaxeria. Elle n'était ni boulimique, ni anorexique mais dépendante aux laxatifs jusqu'à en prendre une centaine par jour à la fin. Elle a cessé d'en prendre car elle souhaiterai tomber enceinte et avoir un corps plus "sain".

Pourquoi personne ne parle de ce type de trouble de comportement alimentaire? Merci Beaucoup. Cordialement, Stéphanie 12 Aug Ce que vous décrivez est bien connu et décrit. Nous en parlons dans notre page consacrée aux troubles du comportement alimentaire. La prise de laxatifs à outrance est un moyen courant, outre le vomissement, pour contrôler son poids.

De la journée, je n'ai pas ces envies, pourquoi? Il est habituel que les personnes en restriction cognitive, qui contrôlent leur alimentation durant la journée, aient des envies de manger irrésistibles le soir. Un travail sur votre comportement alimentaire est à envisager. Bonjour, je souhaiterais savoir si ce que l'on nomme "appétit" correspond à l'envie de manger ou à la faim.

D'autre part, je me demande comment peut-on expliquer l'attitude de certaines personnes qui affirment "plus c'est bon, plus j'en mange" ils ne perçoivent pas la diminution du plaisir gustatif? Bonne continuation Séverine;- Séverine, 22 Jul Il est probable que les personnes dont vous parlez ne tiennent pas compte de leurs systèmes de régulation interne faim-rassasiement.

J'ai 22 ans et je souffre de TCA depuis que j'ai 15 ans. Pour être brève car mon histoire est longue et complexe j'ai commencé par sauter des repas pour "réparer" des compulsions que j'ai toujours eues la plus ancienne dans mon souvenir remonte à l'age de 8 anspuis anorexie, puis prise en charge par une psychanalyste et un psychiatre qui suit mon traitement par antidepresseurset boulimie depuis 3 ans maintenant.

Je ne cherche plus à maigrir, j'en serais incapable d'ailleurs!!!! Seulement voila : je ne cesse de grossir. Lentement, mais surement. Aujourd'hui c'est mon anniversaire, et je pese 66 kilos 1m Pour mes 21 ans je pesais 60 kilos et pour mes 20 ans 56 kilos. Pourtant, durant ces années, mon comportement alimentaire n'a pas changé, je fais meme moins de crises. Consulter un nutritionniste serait-il utile dans mon cas? Ce matin encore, en découvrant mon poids sur la balance j'essaye de ne pas me peser mais je le fais quand même Je me demande si l'aide d'un médecin autre qu'un psy ne me serait pas utile.

Merci d'avance, et bravo pour votre site Stéphanie Stéphanie, 24 Jul Nous vous indiquerons nos correspondants, si nous en avons dans votre région, dés que vous nous préciserez où vous résidez.

Bonjour, J'ai suivi plusieurs semaines le regime xxx sur internet qui m'a éclairée sur mon comportement alimentaire. Je ne mangeais pas assez en fait. Mais, je me pose quand même pas mal de questions, en l'occurrence, ma perte de poids depuis début avril n'est que de 6 kg sur un total visé de Je stagne depuis 2 mois en fait.

Il m'a été conseillé de faire davantage de sport, ce que je fais, j'en suis à environ 8 h d'exercice par semaine, ce qui est une bonne moyenne je pense gymnastique, vélo d'appartement, randonnée pédestre. Personne n'a pu m'expliquer pourquoi le poids ne baisse pas. J'aimerais bien avoir une réponse enfin. Merci, Claire, 23 Jul Relisez sur notre site, ce que nous pensons des régimes et vous comprendrez que nous ne pouvons pas vous accompagner dans votre démarche.

Bonjour, J'ai un problème avec la nourriture cela fait très longtemps mais j'ai l'impression que cela s'agrave d'année en année, cela devient de plus en plus présent et se traduit par les "lachages" de plus en plus souvent fringales de sucrés uniquement. Evidement j'ai essayée tous les régimes possibles protéinés, montignac, weight watchers, et j'en passe en tous cas j'ai une bibliothéque compléte de livres et de revues sur le sujet.

Il y a peu de temps j'ai entendu parler de restriction cognitive et je pense que je suis devenue la victime de tous ces régimes, le problème c'est que je ne m'en sort pas et que je suis prisonnière de mon alimentation. C'est obsédant et j'ai peur de rester seule car je sais que je vais "craquer" sur des paquets de gâteaux ou du chocolat.

Evidement cela affecte mon moral car je suis rentrée dans une spirale infernale si je me prive, je reperds mes kilos mais de toute façon même une fois mais kilos perdus je ne me sens pas mieux car j'ai de nouveau envie de sucré et je ne peux pas me retenir devant un paquet de gâteau J'ai vraiement besoin d'aide Merci de me répondre, Stéphanie.

Juillet Effectivement vous avez besoin de sortir de ce système. Un régime aggrave les compulsions alimentaires. Il vous faut faire la paix avec les aliments, retrouver les sensations alimentaires et le plaisir de manger.

Indiquez nous la région où vous habitez, nous pourrons vous envoyer les coordonnées de nos correspondants, si nous en avons. En attendant replongez-vous dans la lecture des articles mis en ligne sur notre site.

Bonjour, je viens de découvrir votre site qui est très intéressant,mais une chose me chagrine vous parlez des gros et les illustrations ne représentent que des maigres, POURQUOI? Faut-il avoir honte d'être gros ou les gros ne sont-ils pas à montrer. Amicalement, Darthea, 4 Jul Les illustrations que nous avons choisies représentent des gens minces, ronds, gros il y a de tout. La plupart ont un caractère ironique. J'aurais voulu connaitre votre avis sur les programme de bien etre et de minceur se basant sur l'immunologie.

Effectivement, un memebre de ma famille est en train de suivre ce régime et les résultats sont assez nets - après la 5ieme semaine du programme. Et ce sans privation. Apparemment, il s'agirait de tests effectués sur son sang et qui détecteraient les aliment entrainant une réaction immunitaire poussée de Igf Qu'en pensz-vous?

Bonjour, je suis contente d'avoir découvert votre site qui me conforte dans mon travail psychologique, pour régler mon problème de poids. Voilà en effet presque 2 ans que je suis une thérapie pour tous mes problèmes psychologiques et près de 6 mois que je suis une rééducation alimentaire avec une diététicienne. Si je me permet de vous écrire pourtand ce n'est pas pour moi, mais pour ma mère, parce que chez nous c'est un problème famillialeelle a un problème de poids depuis trés longtemps qu'elle avait regler en apparance à une époque avec un régime hyperproteiné, elle a avalé ces bouillies pendant des mois, alors qu'elle arrivait a un poid correct son medecin la poussé a perdre encore plus et cela a été térrible elle a tout repris et même plus, aujourd'hui j'ignore jusqu'ou va son problème de poids mais c'est sur elle a dépassé les kilos, moi même ayant vecu ceci et le vivant encore je comprend ce qu'elle vit le regard de la famille ect Je sais qu'elle ne vit pas bien cette situation, mais elle est complètement fermé elle ne veut plus parler de poid, certain mot sont interdit, je crois qu'elle a surtout besoin d'une lueur d'espoir qui puisse lui dire que oui un jour ce cauchemard peut prendre finje crois que ce regime raté lui a coupé l'espoir que ça changerai.

J'ai essayé de lui parler des professionnnels que je consulte mais j'avoue que je ne voudrai pas qu'elle les consulte parce que je règle aussi des problème de mon enfance avec eux et que pour moi ce serait difficile a gérer.

Voilà le but donc de mon courrier, que puis je lui conseiller? Avez vous des noms de professionnels que je pourrais lui donner?

Qu'elle methode doit elle envisager? Merci d'avance d'avoir prie le temps de me lire, je vous précise qu'elle est de la region de Grenoble mais qu'elle peut se déplacer pour consulter. Je ne souhaite pas que ce courrier soit afficher sur le forum en effet je vais conseillé la lecture de ce site à ma mère et je ne souhaite pas qu'elle se fache en lisant ce courrier.

Mélanie, 8 Jul Vous avez raison, vous pouvez conseiller la lecture de notre site à votre mère. Ceci lui permettra de réfléchir à sa situation. Bonjour, Je viens de lire des articles plutôt négatifs sur votre site au sujet des coupes faims eta utres médicaments "pour maigrir". Cela m'inquiète car suite à une maladie, j'ai pris beaucoup de poids 20 kilos en deux mois que je n'arrive pas à perdre car une fragilité psychologique et un rapport complexe à la nourriture se greffent dessus.

Une amie de la famille m'a donc conseillé un médecin qu'elle a été voir à Paris. Je me suis offert le voyage voilà maitennat deux mois et il m'a prescrit de la fluoxétine prozac pour traiter une dépression en cours et des médicaments dont je ne connais pas la composition exacte puisque c'est lui qui se charge de passer la commande et de me les envoyer à domicile.

Lui ayant posé la question, j'ai obtenu des réponses qui m'ont permis de déduire qu'il y a dedans un coupe faim amphétaminique "utilisé depuis 50 ans"un antidiabétique, des extraits de thyroide et un peu de diazepam pour compenser l'effet excitant du coupe faim. Aux vues de votre site je me demande vraiment quel coktail j'avale trois fois par jour. Lorsqu'on se rend chez un médecin qui a pignon sur rue, n'est-on pas censé avoir confiance????

La fluoxétine m'a permis de reprendre le dessus et de faire la démarche de rencontrer une psy pour traiter les problèmes de fond. J'ai aussi pris contact avec une homéopathe acupunctrise pour m'aider dans la lutte contre le stress, mon but est de retrouevr ou trouver un équilibre général mais si je mets ma santé en santé avec ces médicaments, je vais tourner en rond Je ne sais pas comment obtenir la composition exacte de ces gélules puisque le médecin ne me l'a pas donnée. Auriez-vous une idée à ce sujet?

Nathalie, 13 Jul Le traitement par fluoxétine prescrit par votre médecin est adéquat dans la mesure où vous êtes déprimée. Le traitement par cocktail amaigrissant, comprenant un coupe-faim amphétaminique, des extraits thyroïdiens, un antidiabétique, un anxiolytique, éventuellement un diurétique, est désormais une médication prohibée en France.

Bonjour, Je vous écrit non pas pour moi, mais pour ma soeur qui a 17 ans. Elle a toujours été ronde dans son enfance mais sans excès, c'était une jolie petite fille. Et puis, avec la méchanceté des jeunes enfants, elle a commencé à vouloir maigrir, obsédée par la moindre calorie.

Elle a été anorexique pendant un peu plus d'un an environ 45 kilos pour 1m Depuis maintenant un an et demi, elle est hyperphage. Nous pensions qu'elle était boulimique, mais à tort, puisqu'elle grossit. Elle en a parlé avec notre mère une ou deux fois, mais elle a énormément de difficultés à se confier. Elle va voir une psychologue pour adolescents depuis deux mois. Elle ne m'en a jamais parlé à moi, mais fait parfois des réflexions qui laissent entendre qu'elle sait que je suis au courant.

Elle est très malheureuse de cette situation, pleure seule dans sa chambre après ses crises où elle mange nous ne la voyons jamais. Elle ne fait plus aucun effort pour maigrir et ne pense plus du tout à retrouver son poids d'avant ses troubles. Ma question est la suivante: Comme elle n'en parle pas franchement j'ai déjà essayé en vaincomment ma mère et moi devront nous réagir?

La prendre calmement, crier un peu fort pour lui dire qu'il faut qu'elle arrête? Ma mère ne sait plus comment la prendre C'est une enfant qui n'a jamais eu de gros problèmes, à part les problèmes d'adolescents connus de tous Mais tous les ados qui ont des problèmes ne réagissent pas comme elle. Alors, comment communiquer avec elle? Je vous remercie de l'attention que vous pouvez porter à notre détresse.

Claire 25 Jun Elle doit se faire aider par un psychothérapeute compétent dans ce genre de trouble. Vous et votre famille devez la soutenir moralement, sans chercher à intervenir en ce qui concerne ses comportements alimentaires. Il faudrait quand même créer un point ici!! Pascale, Bruxelles, June 26, Nous gardons bon espoir. Ce matin, j'ai deux questions ou thèmes à vous présenter. Nous habitons dans les Alpes de Haute Provence. Notre commune, Valensole est la 1ère ou la 2ème en terme de superficie.

Cela demande aux 2 médecins beaucoup de disponibilité, de trajets, etc Notre médecin, vient chez moi car je ne peux plus conduire : 18 km aller, visite, 18 km retour par des routes qui sont légendaires et je ne crois pas que notre cas de distance soit le pire. J'ai son adresse email. Que préférez-vous et faites-vous en pareil cas? L'été arrivant, la population du département : habitants, va décupler voir plus Étant urgentiste, il est appelé sur tous les accidents en raison de son expérience.

Il assure toujours des gardes à l'hôpital de Manosque, plus grosse agglomération du 04 avec moins de 20 âmes Le connaissant, je suis sure qu'il pense qu'en m'impliquant ainsi, je serais plus attentive, plus pugnace, plus efficace dans ma démarche. Difficile de consulter quand les trajets sont aussi longs, dans des villes où le stationnement est un casse-tête et où les téléphones ne répondent jamais : toujours occupé.

Les mails, pas de réponse! N'y a-t-il d'obèses que dans les grandes agglomérations? Attention, ce n'est qu'un constat, une carence que tout "campagnard" doit gérer à longueur de temps.

Je mange beaucoup de soupes car après des années de boulimie, de vomissement, j'ai les dents en un triste état. La viande, je dois la hacher et je la mélange dans mes soupes chaudes ou froides. Comment mettre des chiffres en termes de calories sur ma nourriture. Très beau, disent les personnes qui viennent mais épouvantable pour une personne handicapée.

Je ne suis pas attirée par la viande, j'éprouve même un certain dégoût du à l'odeur alors que j'ai toujours adoré le steak tartare! En ce moment, je bois de grands bols de Gaspacho avec très peu d'huile d'olive et de pain. Pour avoir une idée des calories que j'ingurgite, il me faudrait avoir des chiffres de nombre de calories au kilo de légumes entrant dans la composition de cette soupe froide ou de celles que je fais l'hiver.

J'ai des chiffres en pagaïe sur des recettes mais je ne cuisine pas. Même un abricot bien mur, je ne peux pas le mâcher correctement. Je fais des "watershakes" avec aspartam. Mes fiches de régimes disent 2 fruits moyens! Cerises, raisin, Kiwi, pomme, poire, pastèque, melon, banane, fraise, tous ces fruits n'ont pas la même valeur "calorique" et de plus en plus, ces chiffres basiques disparaissent au profit de recettes coquettes, qui demandes du temps.

J'ai le temps mais pas de cuisine adaptée et surtout, je ressens le besoin de revenir aux goûts de mon enfance. Depuis des années, en dehors de certaines pommes, je ne mangeais pas de fruits : pas de goût Il a raison.

Un obèse ne tiendra le coup que s'il peut se faire plaisir certains jours. Bref, avez-vous une liste qui indique le nombre de calories par aliment, tous ceux que nous trouvons normalement en France. Même le chou, peu calorique a une quantité calorique donnée et précise pour gr. C'est un document de cette nature que je voudrais trouver et non pas des petits plats que je ne ferais jamais. Merci d'avance pour votre réponse.

Chantal, 26 juin Nous pensons que le calcul des calories que vous ingérez ne vous aidera pas vraiment. Consultez notre site et relisez ce que nous pensons des régimes, et les conseils que nous donnons pour réguler les quantités consommées en fonction de ses sensations de faim et de rassasiement. Un de vos problèmes concerne votre dentition. Il serait important de vous faire soigner ou appareiller. Ceci vous permettra de manger plus normalement, de tout, de faire la paix avec les aliments et apprendre à respecter vos sensations alimentaires.

Je me permets de vous écrire car je suis à la recherche d'un thérapeute pouvant m'aider à résoudre mes problèmes face à l'alimentation. Pour résumer un peu mon histoire: j'ai 22 ans et j'ai perdu 20 kilos sur une période de 1 an et demi, ces kilos sont stabilisés depuis quelques mois. Par contre, mes compulsions qui existaient avant n'ont pas guéri.

Je me sens vraiment prisonnière de ce cercle vicieux, je pèse actuellement 63 kilos pour 1,64 m, ce poids me convient, même si je souhaiterais maigrir de quelques kilos encore, mais pas au prix des sacrifices que je m'inflige quotidiennement. Je voudrais vraiment retrouver un comportement naturel envers la nourriture. J'habite à Grenoble, et j'espère que vous pourrez m'orienter vers un spécialiste.

Je vous en remercie d'avance, Adélaïde, 27 Jun Le régime ne résout pas les compulsions alimentaires, souvent il les aggrave. Vous allez devoir faire la paix avec les aliments, retrouver et respecter vos sensations alimentaires. Ci-joint nos correspondants les plus proches, à Lyon. Je suis encore en proie à ces pulsions malgré ma recherche analytique. D'où ma question: saisir la source de ses crises permet-il de ne plus être victime de telles pulsions? Est-il vain de ma part d'espérer un jour me débarrasser de ces envies de gavage?

Si non, suis-je sur la bonne voie pour sortir de ma boulimie? Merci Albertine, 28 Jun Ce travail psychothérapique est une bonne chose, il vous aidera certainement à diminuer la fréquence des crises, peut —être à les faire disparaître. Il vous faut être patiente. Avec le temps et la connaissance que vous aurez de vous, le remplissage perdra son utilité. En decembre je pesais 78 kg pour 1. Je sais que cette prise de poids vient du fait de mon hyperphagie boulimique je ne me fais pas vomir.

Je peux faire attention pendant quelques jours et ensuite pendant jours je m'empiffre pendant une demi heure ou plus de tout se qui est sucré chocolat pain confiture nutella petits gateaux une tablette de choco plus un paquet de gateau plus diverses cochonneries peuvent y passer. En plus ca a commence suite a une rupture sentimentale jt avec lui pendant 6ans il ma trompe jai perdu 20kg je me suis remise avec quelquun mais avec qui se nest pas le top en plus jai l'impression de ne pas l'aimer dsl de vs avoir "soulé" mais jen avais besoin et merci a celle qui mon lu.

Je sais aussi que vs allez me dire mais le seul moyen de maigrir est de manger equilibre faire du sport etc mais tout ca je le sais je connais les principes de la dietetique et arrive a les tenir pendant quelques jours et puis je refais une crise avez l'adresse d'un bon specialiste sur la region de strasbourg?? Dans ce cas les règles diététiques ne vous seront pas très utiles. Le mieux, serait de vous faire aider par un thérapeute qui connaît bien la boulimie. Mais voici les coordonnées de 2 associations G.

Le travail que vous ferez vous permettra de comprendre ce qui vous fait manger excessivement. J'ai lu avec intérêt vos articles sur le site "GROS".

La question de la restriction cognitive m'intéresse beaucoup Que pensez-vous des nutrithérapeutes qui prescrivent l'arrêt des produits laitiers, du gluten, du sucre… Bref, de ces professionnels qui nous convainquent que certains aliments sont toxiques pour nous? Si vous avez le temps de m'écrire ou de me renvoyer vers un article qui répond à cette question Valérie, 10 May Tous ces conseils non justifiés accentuent la restriction alimentaire.

Bonjour, C'est avec un grand intérêt que j'ai parcouru votre sites. Qui suis-je. J'ai 51 ans et je pesais il y a encore 3 mois kg. Au niveau familial les membres de ma famille ont tous un problèmes d'obésité. Réellement maigre jusqu'à 25 ans, j'ai petit à petit pris des kilos. Je suis resté assez longtemps au environ de 95 KG. Mais sur les deux dernières années je suis passé de 95Kg à Kg. Enfin je suis conscient de l'importance du facteur phychologique dans les comportements alimentaires.

Je désire contrôler mon poids. Je suis suivi par une diététicienne. Je suis en cure protéinée depuis le 23 février. La raison de mon email. A la lecture de votre site, j'ai pris conscience du danger que représente le régime protéiné 57 morts aux U.

Lors de ma prochaine visite le 18 mai j'en parlerai à ma diététicienne. J'ai aussi l'impression que votre site bien que donnant de pistes pour ne pas maigrir idiot ne laisse pas beaucoup d'espoir de réussite au "gros" que nous sommes.

Alors que faire, comment mieux manger? Certaines personnes m'affirme que la méthode Weight Watcher permet de contrôler son poids sans restriction cognitive et sans compulsions alimentaires.

Je n'arrive pas à situer cette méthode dans votre site. N'est-elle pas de nouveau un régime "miracle" comme les autres?

Merci d'avance de votre réponse. Serge, 12 May Quel est votre probléme? Est-ce de mieux manger ou perdre du poids? Faire la paix avec les aliments, manger bon.

Et aussi accepter un poids stable, peut-être différent du poids rêvé, mais moins important que le poids pesé au maximum. Les Weight Watchers préconisent une méthode fondée en définitive sur la restriction calorique. Mais les raisons de la prise de poids ne sont pas prises en considération. La méthode renforce la restriction cognitive. J'habite dans les pyrénées orientales près de perpignan je souffre d'un excès de poids car je mesure 1m62 et je pèse 97 kilo j'aimerais avoir tout les renseignements concernant l'opération chururgicale et la pose d'un anneau gastrique et si oui dans mon cas si je peux avoir recours à ce genre d'intevention j'ai essayé plusieurs régimes et je reprends souvent le double des kilos perdu très vite.

Le vôtre est de L'équipe doit s'assurer du caractère réellement éclairé du consentement donné par le patient et de sa motivation à observer une procédure de suivi médical global les 5 ans qui suivent l'intervention. Voici les coordonnées de notre correspondant sur votre ville, avec qui vous pourriez en parler. J'aimerais savoir si avec un poids de 93 kg et mesurant 1m 73 je pourrais me faire poser un anneau gastrique? Et si oui pourrais je savoir ou il me serait possible de beneficier de cette operation en sachant que je réside en region parisienne.

Merci par avance Aleana, 11 May Bonjour, J'ai parcouru avec un grand intérêt votre site fort bien documenté il va d'ailleurs me falloir y revenir pour en extraire la substantifique moellej'ai été très intéressée par l'article sur la restriction cognitive et la bibliographie, mais j'ai été étonnée de ne trouver nulle part mention peut-être cela m'a-t-il échappé?

C'est possible du rôle de l'alimentation infantile dans l'apparition de l'obésité. Car aussi bien en ce qui concerne le lait donné maternel ou bien artificiel que les rythmes et les modalités de nourrissage à la demande en laissant le bébé s'arrêter lorsqu'il est rassasié, ou bien avec une quantité preétablie et mesurée d'un liquide plus calorique que le lait humain puisque ce qu'il contient est moins bien assimilé par l'organisme : ces différences s'inscrivent dès le plus jeune age dans les corps et y laissent leur trace Vous l'aurez compris, en ex-bébé nourri à heures fixes et ayant jeuné après la naissance je suis maman allaitante à la demande aujourd'hui et d'ailleurs ma fille ainée à la différence de moi sait s'arrêter quand elle n'a plus faim Je vous copie ci-dessous quelques études sur "allaitement et obésité" et vous invite à vous infomer sur ce sujet pour en parler un jour sur votre site et au sein de votre association.

Cordialement, je suis à votre dispositon pour plus d'informations. Fabienne, Ps: et si on parlait aussi de la nourriture industrielle pour les enfants? Petits pots et petis plats, qui se font passer pour plus équilibrés et plus sains que ce que préparent Papa et Maman? Apport documentaire les résumés des articles suivants, adressés par Fabienne, sont disponibles sur demande : Allaitement et obésité.

Is breastfeeding protective against child obesity? KG Dewey. J Hum Lact ; 19 1 : Mots-clés : allaitement, obésité infantile, surpoids, croissance. L'alimentation au lait industriel favorise le surpoids.

Does breastfeeding protect against pediatric overweight? Pediatrics ; : e Mots-clés : allaitement, surpoids, obésité, enfants. Rôle de l'alimentation infantile dans le surpoids et l'obésité. Early determinants of childhood overweight and adiposity in a birth cohort study : role of breast-feeding. Mots-clés : alimentation infantile, surpoids, obésité. Alimentation infantile et obésité entre 6 et 14 ans. Overweight and obesity in 6 to year-old Czech children in : protective effect of breast-feeding.

J Pediatr ; 6 : Mots-clés : : alimentation infantile, surpoids, obésité. Allaitement et obésité. Breastfeeding and lowering the risk of childhood obesity.

Lancet ; : Mots-clés : allaitement, obésité. Allaitement et surpoids pendant l'enfance. Association between infant breastfeeding and overweight in young children. JAMA ; : Mots-clés : allaitement, croissance pondérale infantile. Allaitement et risque d'obésité à l'adolescence.